Par Charles Sannat pour Insolentiae

« HVO : le carburant qui aurait pu sauver le diesel » c’est sous ce titre que le site Caradisiac nous fait découvrir une alternative passionnante au diesel traditionnel qui alimente nos véhicules.

« La Belgique ouvre ses premières pompes de diesel de synthèse. Le HVO10, c’est son nom, est désormais disponible dans trois stations du Plat Pays. Malgré la mort programmée des moteurs diesel, ce carburant issu de l’industrie alimentaire aurait pu répondre aux normes drastiques de CO2 depuis plusieurs années déjà.

Le spécialiste finlandais du diesel durable Neste, lance son produit « Neste MY Renewable Diesel » sur le marché belge. Le carburant, fabriqué à partir de matières premières renouvelables issues de l’industrie alimentaire (graisses animales ou les huiles de friture retraitées à l’hydrogène), est commercialisé sur le marché belge dans les stations Q8 et Texaco sous l’étiquette HVO100.

Sur le papier, ce carburant a tout pour plaire. Le HVO signifie « Hydrotreated Vegetable Oil » (huile végétale hydrotraitée). C’est un gazole paraffinique de synthèse, certifié durable, fabriqué à partir d’huiles végétales durables, ou à partir de retraitement des déchets (graisses, animales, huiles de cuisson, huiles résiduelles etc.). Ce biocarburant est compatible avec tous les moteurs diesels existants et ne nécessite aucune modification des véhicules ou infrastructures de distribution.

Il permettrait aux clients de réduire les émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 90 % au cours du cycle de vie du carburant par rapport au diesel fossile, explique Neste. « Nous nous engageons à aider nos clients à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’au moins 20 millions de tonnes par an d’ici 2030 », ajoute Carl Nyberg, Vice-président exécutif de l’unité opérationnelle Transport routier renouvelable de Neste.

2, 86 € le litre mais 90 % d’émissions en moins

Ce type de carburant qui aurait pu repousser l’abandon du moteur diesel, interdit en France dans certaines ZFE (zones à faibles émissions) dès 2024 et à la vente en neuf, à partir de 2035. Le hic, c’est que ce diesel renouvelable est bien plus cher que le diesel traditionnel à la pompe. Le HVO100 coûte 2,86 € le litre, contre 1,68 € pour le diesel B7. Neste estime que ce prix baissera lorsque l’offre augmentera.

C’est tout de même de sacrées performances.

Pourquoi vous parler de cela ?

Parce qu’évidemment presque 3 euros le litre cela peut sembler délirant, mais nous allons aller assez rapidement vers ce genre de prix pour le litre de carburant.

L’industrie automobile, comme le parc automobile va se redimensionner à la baisse de façon considérable dans les 10 prochaines années et nos usages vont considérablement évoluer sous la pression de la pollution et du réchauffement climatique.

Pourtant, nos économies vont avoir d’immenses difficultés à effectuer cette transition vers moins de carbone et de carburant fossile.

Il est possible que nous ayons besoin de ce type de carburant pour éviter la panne sèche dans nos chaînes logistiques, de production et d’alimentation.

Je pense que c’est pour cette raison qu’il est tout de même mis en production et en exploitation malgré son coût. Et c’est aussi vous dire les prévisions du prix du litre en haut lieu !

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Caradiciasc.com

Les commentaires et les articles y compris ceux en « tribune libre » sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *