https://fr.sputniknews.com/20211026/moins-nombreux-et-moins-jeunes-facebook-dresse-le-portrait-de-ses-utilisateurs-1052323083.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2021

Youlia Zvantsova

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/09/07/1044388468_157:0:981:824_100x100_80_0_0_a72c636f6dadff304ac5236ade72e0fc.jpg

Youlia Zvantsova

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/09/07/1044388468_157:0:981:824_100x100_80_0_0_a72c636f6dadff304ac5236ade72e0fc.jpg

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/06/0a/1045714462_170:0:2901:2048_1920x0_80_0_0_c95de92750a81aed4323b93941d99aee.jpg

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

bloomberg, réseaux sociaux, mark zuckerberg, facebook, inc, panne, adolescents, jeunes

Ce réseau social semble devenir de moins en moins populaire parmi les adolescents et les jeunes, et les experts de Facebook ne sont pas capables de citer les causes exactes de ce phénomène, fait savoir l’agence Bloomberg sur la base de documents internes du géant américain.

Facebook, s’enliserait-il de plus en plus profondément dans les problèmes? Des documents élaborés en mars dernier par l’entreprise prouvent que les jeunes passent moins de temps sur Facebook, que les adolescents viennent moins nombreux à s’enregistrer sur le réseau social et que certains comptes d’adolescents sont des doubles, indique l’agence Bloomberg.

En 2017 déjà, un document révélait que plus de 15% des nouveaux comptes d’adolescents étaient créés par des utilisateurs existants. Plus de la moitié des adolescents qui enregistraient des profils supplémentaires n’étaient pas actifs sur plusieurs comptes. Une analyse interne réalisée l’année suivante a estimé que certaines campagnes publicitaires utilisant le ciblage verraient leur audience se réduire de 5% à 8% en cas de prise en compte de comptes doubles.

Les études montrent également que les jeunes mettent beaucoup plus de temps à rejoindre Facebook que par le passé. Ainsi, la plupart de ceux qui sont nés avant 2000 ont créé un compte Facebook à l’âge de 19 ou 20 ans. Désormais, la société s’attend à ce que ceux qui sont nés plus tard ne rejoignent le réseau social qu’à 24 ou 25 ans, voire jamais. L’entreprise a même mis en place une équipe spéciale, Teens Team, pour créer des produits axés sur les jeunes. Et si au départ, le groupe ne comptait qu’une demi-douzaine de personnes, il était fort de 100 spécialistes à la fin de 2017.

Un autre problème qui se pose devant l’entreprise est, toujours selon les documents, le fait que les utilisateurs de toutes les tranches d’âge publient moins de messages.

Mais malgré des recherches détaillées, les experts de Facebook “n’arrivent pas à comprendre jusqu’à la fin l’existence de ces tendances ou les raisons pour les lesquelles les changements du produit n’ont pas été à même d’inverser celles-ci”, poursuit Bloomberg.

L’agence constate également que Facebook se penche depuis plusieurs années déjà sur les raisons de sa baisse de popularité auprès des jeunes. En effet, l’audience totale de Facebook n’a cessé de croître depuis des années et ses revenus ont atteint près de 30 milliards de dollars (plus de 25,7 milliards d’euros) par trimestre. La valeur marchande de l’entreprise est proche de 1.000 milliards de dollars (près de 860 milliards d’euros).

“Nos produits sont encore largement utilisés par les adolescents, mais nous sommes confrontés à une concurrence féroce de la part de Snapchat et TikTok”, a déclaré, cité par Bloomberg, Joe Osborne, porte-parole de Facebook.

L’entreprise doit en effet faire face à une sérieuse concurrence de la part d’autres applications centrées sur les adolescents. Selon un rapport interne de mars 2021, les utilisateurs passent deux fois plus de temps sur TikTok que sur Facebook, de deux à trois fois plus de temps sur TikTok que sur Instagram. En outre, parmi les 16 à 24 ans, Facebook a connu une croissance des utilisateurs plus lente que Reddit, TikTok, Twitter ou encore Snapchat.

Les déboires de Facebook

L’entreprise s’est récemment retrouvée au cœur d’un scandale, après qu’une ex-employée de la société, Frances Haugen, a accusé la direction du réseau social de négliger la sécurité des utilisateurs et a appelé le Congrès à intervenir. Travaillant pour Facebook depuis 2019, elle a secrètement copié des dizaines de milliers de pages d’études internes. Au mois d’octobre, Frances Haugen a fait des révélations au Sénat par le biais de documents dont une version a été obtenue par plusieurs agences de presse dont Bloomberg News.

Le fondateur et PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a rejeté les accusations, avant tout celles selon lesquelles l’entreprise priorisait ses profits face à la sécurité des utilisateurs. Fait intéressant: peu de temps avant le témoignage de Frances Haugen au Sénat, une sérieuse défaillance du réseau social a été enregistrée, affectant les utilisateurs du monde entier.

Les pannes

Facebook a été victime de deux pannes géantes en moins d’une semaine début octobre. Le 4 du mois, il était resté inaccessible à ses utilisateurs pendant plus de six heures, la plus longue coupure depuis 2008. L’entreprise avait imputé le problème à une erreur de maintenance. Forbes avait révélé que les problèmes avaient coûté 5,9 milliards de dollars (environ cinq milliards d’euros) au cofondateur et PDG de Facebook Mark Zuckerberg.

Quatre jours plus tard, les utilisateurs se sont de nouveau heurtés à des difficultés à se connecter aux réseaux sociaux Facebook et Instagram, bien que, cette fois-ci, les problèmes aient pu être résolus rapidement.

Une semaine après les deux black-out géants, qui ont affecté également les applications WhatsApp et Instagram, une nouvelle panne, de moindre portée, a touché plusieurs milliers de personnes. Certains utilisateurs d’Instagram aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni ont fait état d’une panne le 14 octobre. D’après le site Downdetector, quelque 2.000 rapports des États-Unis, environ 500 du Canada, près de 200 du Royaume-Uni et une centaine de France, de Russie et d’Allemagne ont été enregistrés.





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *