Joseph Lapado

Voici une vidéo du chirurgien général de Floride, Joseph A. Ladapo. A contre-courant de la pensée unique, très critique sur le vaccin dès sa nomination en tant que chirurgien général le 21 septembre 2021 par le gouverneur de Floride Ron DeSantis. Et il est vrai que les faits lui donnent raison concernant le prétendu taux de protection du vaccin supérieur à 90 % et le blocage de la transmission :

« Vous vous souvenez quand les gens vous disaient que ces vaccins allaient bloquer la transmission et que les taux de protection étaient supérieurs à 90 % ? Eh bien, devinez quoi ? Nous voici environ dix mois plus tard, et nous constatons que les données montrent que pour certains des vaccins, la protection contre l’infection est inférieure à 40 % et même moins que cela pour certains d’entre eux. Comme nous le savons maintenant, ces vaccins ne préviennent pas la transmission. » Ladapo déclare ensuite que les personnes qui ont eu des effets indésirables à cause du vaccin ont été réduites au silence : « Les personnes en bonne santé qui ont eu des effets indésirables après les vaccins, il y a eu un effort concerté pour empêcher le partage de leur histoire, leur expérience, les empêchant de recevoir l’attention qu’elles devraient manifestement recevoir. »

« Donc cette idée, j’ai entendu certain dirigeants dire des choses comme : “Nous allons créer des lieux de travail sûrs en rendant ces vaccins obligatoires.” Eh bien, les deux choses sont dissociées, parce que les infections peuvent toujours se produire, que les gens soient vaccinés ou non. Je veux dire, c’est très évident. Et vous vous rappelez que ces gens vous disaient aussi que toutes ces infections de personnes vaccinées étaient rares. Eh bien, elles ne sont manifestement pas rares. En fait, elles sont courantes. Ça, c’est la vérité ! Donc cette idée que les obligations de vaccination sont nécessaires pour créer des lieux de travail sûrs, c’est un mensonge complet et pas du tout soutenu par la science. En fait, la science dit quelque chose qui est complètement à l’opposé. Certaines personnes ne sont pas à l’aise avec ces vaccins en raison du climat de malhonnêteté scientifique à propos de l’état de la science. Que ce soit l’immunité naturelle, son déni malgré les données, ou, dans le cas des vaccins, le besoin de discussions ouvertes et honnêtes sur l’efficacité et la sécurité. Il y a eu de la malhonnêteté autour de ça. La réalité de la sécurité de ces vaccins n’est absolument pas publique. Les personnes en bonne santé qui ont eu des effets indésirables après les vaccins, il y a eu un effort concerté pour empêcher le partage de leur histoire, leur expérience, les empêchant de recevoir l’attention qu’elles devraient manifestement recevoir. C’est complètement ridicule. Les Américains le sentent. Beaucoup d’Américains peuvent sentir qu’il y a une malhonnêteté totale sur la sécurité du vaccin. »



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *