https://fr.sputniknews.com/20211030/soucieuse-dexpulser-un-afghan-une-prefecture-francaise-aurait-pris-langue-avec-les-talibans-1052389322.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2021

Dmitri Bassenko

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/09/15/1044461370_0:0:2048:2049_100x100_80_0_0_55dfae2a16892b6328a65faeb0d03ad0.jpg

Dmitri Bassenko

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/09/15/1044461370_0:0:2048:2049_100x100_80_0_0_55dfae2a16892b6328a65faeb0d03ad0.jpg

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/08/1f/1046075445_118:0:2847:2047_1920x0_80_0_0_86f2f3ba88eba20f18813a6c12b3269e.jpg

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

réfugiés, afghanistan, expulsions, retour des talibans au pouvoir en afghanistan, août 2021

La préfecture de la Manche a sollicité “les autorités consulaires afghanes” afin de pouvoir expulser un jeune Afghan enfermé actuellement au CRA de Saint-Jacques-de-la-Lande, révèle Mediapart.

Alors que la France a suspendu les reconduites vers l’Afghanistan dont elle ne reconnaît pas le nouveau gouvernement, la préfecture de la Manche aurait pris contact avec le régime des talibans* en vue de leur livrer un Afghan interdit de séjour en France, rapporte Mediapart.

L’intéressé, Shafiullah, 26 ans, originaire de la région du Panchir, fait l’objet d’une interdiction d’entrée et de séjour sur le territoire français depuis le 17 août. Une ordonnance datée du 15 octobre, que Mediapart a pu consulter, révèle que “les autorités consulaires afghanes […] ont été sollicitées en vue de la délivrance d’un laissez-passer au profit de Shafiullah par courriel du 14/10/2021”.

Mediapart rappelle que la France, à ce stade, refuse de reconnaître le nouveau régime afghan, tandis que la convention relative au statut des réfugiés des Nations unies interdit le refoulement d’un réfugié vers un territoire où sa vie ou sa liberté seraient menacées.

De ce fait, les “diligences de la représentation de l’État dans la Manche pourraient s’avérer contraires aux conventions internationales et entrer en contradiction avec la jurisprudence européenne”, constate le média.

Expulsions suspendues depuis août

Selon les informations dont dispose Mediapart, le jeune Afghan demeure pour le moment enfermé au centre de rétention administrative (CRA) de Saint-Jacques-de-la-Lande, dans la périphérie de Rennes.

Le 12 août dernier, la France a annoncé avoir suspendu dès juillet les expulsions des migrants afghans déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine “au regard de la dégradation de la situation sécuritaire en Afghanistan”.

En 2020, l’Afghanistan était le premier pays d’origine des demandeurs d’asile en France, avec 8.886 demandes.

* Organisation terroriste interdite en Russie





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *