Lors d’une présentation à distance très attendue vendredi, le milliardaire Jeff Bezos a révélé les détails d’une nouvelle expérience de réalité virtuelle passionnante qui, selon lui, permettra aux consommateurs de se connecter à un monde artificiel complètement différent de notre réalité actuelle.

“Nous l’appelons Mainstream Media, ou MSM pour faire court”, a déclaré Bezos à ses auditeurs. “MSM permettra aux utilisateurs de se connecter à un monde alternatif de l’imagination où le capitalisme fonctionne bien pour tout le monde, où l’expansionnisme militaire constant est normal et souhaitable, où les ennemis de Washington sont tous des monstres assoiffés de sang, et où les milliardaires ne sont que d’inoffensifs créateurs d’emplois. Allons voir ça.”

Bezos a expliqué que son achat du Washington Post en 2013 garantissait que les consommateurs resteraient psychologiquement branchés sur une réalité virtuelle dans laquelle le statu quo sociopolitique sur lequel est bâti son empire Amazon semble tout à fait bien et pas du tout fou ou dystopique.

“Contrairement aux entreprises de réalité virtuelle de certains autres milliardaires, l’univers des médias grand public fonctionne en permanence et ne nécessite pas de casques ou d’équipements sophistiqués”, a déclaré Bezos. “En fait, la technologie psychologique est si immersive que les utilisateurs ne sont généralement même pas conscients qu’ils ne sont pas en train de vivre la réalité réelle.”

Bezos a rapidement été rejoint dans sa présentation par ses collègues milliardaires Rupert Murdoch, Michael Bloomberg, Warren Buffett et Carlos Slim Helú.

“Warren ! Mike ! Carlos ! Rupert ! Qu’est-ce que vous faites ici ?” Bezos a récité avec une surprise feinte.

“On voulait aussi faire partie de l’univers des médias grand public”, a répondu Bloomberg. “Je ne peux pas te laisser avoir tout le plaisir, Jeff.”

“Grâce à mon vaste empire médiatique, j’ai pu modifier les résultats des élections, façonner les politiques et les programmes politiques, déclencher des guerres et bloquer le progrès social dans les hémisphères Nord et Sud”, s’est vanté Murdoch.

“Ma position de président-directeur général de Berkshire Hathaway m’a permis de contrôler des dizaines de quotidiens à travers les États-Unis”, a ajouté Buffett.

“Mes participations dans le New York Times me permettent de contrôler les pratiques de recrutement et de publication du journal le plus influent de la nation la plus puissante du monde”, a déclaré Slim.

“En achetant l’influence des médias et en contrôlant la perception de la réalité par le public, nous nous assurons que tous les systèmes qui ont canalisé la richesse et le pouvoir vers nous restent intacts”, a expliqué Bloomberg.

“Et cela permet d’éloigner les lames de la guillotine de nos cous !” a interjeté Slim.

“C’est vrai, Carlos”, a répondu Bezos. “En aidant psychologiquement le public à percevoir une réalité différente de celle qui existe réellement, nous pouvons prévenir les soulèvements sociaux qui pourraient s’avérer dangereux pour notre richesse et nos organes vitaux.”

“Nous donnons donc à la populace une réalité virtuelle dans laquelle vivre”, a déclaré Murdoch. “Parce que la réalité réelle nous appartient.”

Caitlin Johnstone

Traduction “alors ? Pilule bleu ou rouge ?” par Viktor Dedaj avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *