https://fr.sputniknews.com/20211102/des-joueurs-dun-club-de-foot-belge-saccagent-un-cafe-pres-de-liege-1052441210.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2021

Elena Zegonova

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/01/1b/1045139299_0:27:231:258_100x100_80_0_0_fccc6d4e16a86542a29d76f0e42a83cb.png

Elena Zegonova

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/01/1b/1045139299_0:27:231:258_100x100_80_0_0_fccc6d4e16a86542a29d76f0e42a83cb.png

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/08/01/1045951719_0:0:2731:2048_1920x0_80_0_0_e9286454b7c39b8ffef47b5f04883aa0.jpg

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

belgique, agression, football, bagarre, faits divers

Des joueurs d’un club de football belge ont agressé des clients d’un café de Hannut, près de Liège. Ils ont jeté des tables et des chaises. Le président du club de foot a précisé que l’équipe se faisait souvent “insulter” à cause des origines étrangères de certains joueurs.

Une violente bagarre a éclaté dans la ville belge de Hannut, près de Liège, dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, quand des footballeurs du JS Merdorp (club de P4, soit la division la plus faible du championnat belge) s’en sont pris aux clients d’un café en plein centre-ville. D’après l’Avenir, cinq joueurs ont participé à la bagarre, tandis que 7sur7 parle d’une dizaine.

Les intéressés ont commencé à jeter des chaises sur les devantures, mais aussi sur des clients installés à la terrasse du café situé sur la Grand-Place de la ville. Deux d’entre eux auraient été interpellés par la police, l’un a dû être transporté à l’hôpital, écrit l’Avenir. Selon un témoignage recueilli par 7sur7, peu avant l’incident, les agresseurs se trouvaient dans un autre café de Hannut, duquel ils se seraient fait mettre dehors pour avoir cassé des verres et avoir fumé à l’intérieur.

“Ils sont alors allés vers la Grand-Place où ils ont commencé à provoquer les clients qui étaient dehors. Ils ont jeté des tables, des chaises, des tonneaux sur les gens et les fenêtres des cafés. Ils frappaient toute personne qui passait à leur portée”, raconte un témoin à 7sur7.

Victimes de racisme?

“C’est regrettable, mais que puis-je faire? Je les gère quand ils arrivent au terrain, je les gère lorsqu’ils sont sur le terrain, mais lorsqu’ils partent, je ne suis pas leur père”, a réagi auprès de l’Avenir Patrick Rihon, président du JS Merdorp, convoqué le 3 novembre au commissariat.

Le président évoque les insultes racistes comme éventuelle raison du déclenchement de l’agression:

“Mes joueurs sont tous Belges, mais beaucoup sont d’origines étrangères. Il est très courant qu’ils soient victimes de racisme. Ils se font insulter. Je pense que cela peut aussi énerver même si je ne sais pas si c’est ce qui est arrivé à Hannut”.

Une version que ne confirme pas une source de 7sur7: “À chaque fois, pour justifier leurs agissements, ils crient au racisme. Beaucoup de clubs ne veulent plus jouer contre eux à cause de leur agressivité“.

D’autres incidents

Le 1er novembre, les autorités communales ont tenu une réunion pour apporter une réponse aux événements. Les images tournées lors de l’incident sont en train d’être analysées pour tenter d’identifier d’autres protagonistes, poursuit l’Avenir.

Cette bagarre n’est pas le seul incident imputé aux joueurs du JS Merdorp. En effet, fin octobre, Mehdi Taoufiq, capitaine du club, a agressé un joueur du club de Faimes.

“Les représentants du club de Faimes m’ont contacté pour m’informer qu’il y avait également eu des événements lors d’une rencontre avec l’équipe de Merdorp. J’ai pris contact avec le président et je souhaite qu’il prenne ses responsabilités. Je veux que les joueurs qui ont pris part à ces faits ne soient plus sur le terrain“, s’indigne le maire de Hannut, Manu Douette, cité par l’Avenir.





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *