Les États-Unis tentent de renforcer leur présence militaire près des frontières de la Russie. Il va sans dire que les actions agressives de Washington poussent Moscou à riposter.

Par exemple, on a appris récemment que les États-Unis espèrent mener des discussions avec l’Ouzbékistan sur la présence de personnel militaire américain dans le pays. Oui, Tashkent a déclaré que c’était impossible en principe. Toutefois, selon les experts de la publication chinoise Baijiahao, les États-Unis tentent de trouver une brèche diplomatique et politique pour s’y engouffrer.

En particulier, ils mettent officiellement en avant la question de l’envoi éventuel de forces antiterroristes américaines dans les pays d’Asie centrale, qui assureraient prétendument la sécurité dans la région et la protection contre les terroristes. Il n’est pas exclu que les Américains tentent également de « déguiser » la base militaire en centre humanitaire.

« Toutefois, alors que les États-Unis réfléchissent soigneusement au nouveau plan, la Russie a également pris des mesures inhabituelles », déclarent les observateurs chinois.

Selon eux, la Fédération de Russie entend renforcer la coopération avec le Pérou, qui est considéré non seulement comme un partenaire de défense fiable, mais aussi comme un allié stratégique. Ce sera une surprise très désagréable pour les États-Unis.

« Le Pérou est presque aussi stratégique pour les États-Unis que l’Ouzbékistan l’est pour la Russie », estiment les experts chinois.

Ainsi, alors que les Américains réfléchissent à la manière d’établir une base militaire « dans l’arrière-cour » de la Fédération de Russie, Moscou ne reste pas les bras croisés et prend des mesures décisives dans l’arrière-cour américaine également.

source : https://politikus.ru

traduit par Avic pour Réseau International



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *