par Jean Valmont-Decker.

Le Ministère chinois du Commerce publie un avis encourageant les familles à stocker une certaine quantité de « produits de première nécessité » en cas d’urgence.

Un avis, émanant du Ministère chinois du Commerce, conseille aux familles de constituer des réserves de nourriture pour faire face à d’éventuelles perturbations causées par des catastrophes naturelles. L’avis affiché lundi sur le site du ministère ne précise pas la raison de cet appel, ni si le pays est menacé de pénurie alimentaire. Chaque année, le gouvernement chinois rappelle les gestes élémentaires de vie pour faire face à l’imprévu, tels que la flambée des prix ou la rareté de certaines denrées alimentaires (Voir article sur le Cygne noir).

On peut ainsi lire sur les sites internet Chinois l’annonce du Gouvernement :

Le Ministère chinois du Commerce a publié un avis encourageant les familles à stocker une certaine quantité de « produits de première nécessité » en cas d’urgence. La dernière flambée de l’épidémie en Chine et la récente flambée des prix des légumes ont suscité des inquiétudes quant à l’offre. L’avis du Ministère du Commerce a également rappelé à certains que les tensions dans le détroit de Taïwan allaient encore s’intensifier. Cependant, les médias officiels ont exhorté les gens à ne pas sur-interpréter ou même mal lire l’avis du Ministère du Commerce.

Le Ministère du Commerce a publié lundi 1er novembre dans l’« Avis sur la manière de faire un bon travail pour maintenir l’approvisionnement et stabiliser les prix des légumes et autres produits de première nécessité sur le marché pour l’hiver et le printemps » : « Les familles sont encouragées à stocker un certain quantité de nécessités quotidiennes selon les besoins pour répondre aux besoins de la vie quotidienne et aux urgences ».

La « notification » indiquait que les départements concernés devraient renforcer la surveillance des opérations du marché, suivre l’offre et la demande et les changements de prix des produits de première nécessité tels que les légumes et la viande, et prévoir à temps et donner des alertes précoces.

Les pluies torrentielles et les catastrophes naturelles survenues en Chine il y a quelque temps ont fait monter en flèche le prix des légumes en Chine. L’indice chinois des prix des légumes de Shouguang a montré que le prix de gros des épinards était encore de 6,67 yuans le kilo fin septembre, et qu’il était passé à 12,22 yuans lundi. Avec le déclenchement d’un nouveau cycle de l’épidémie en Chine, certaines personnes craignent que les prix des légumes et des aliments ne continuent d’augmenter.

Selon un rapport de Reuters, certaines personnes craignent que l’avis du Ministère du Commerce ne soit lié à l’intensification des tensions entre les deux rives du détroit, de sorte que les gens se démènent pour s’approvisionner en riz, en huile de cuisson et en sel.

Hu Xijin, le rédacteur en chef du média d’État chinois Global Times, a également publié mardi sur Weibo qu’une partie du contenu de l’avis du Ministère du Commerce avait été capturé par certains auto-médias, « et est lié au situation tendue actuelle dans le détroit de Taïwan pour guider le public de se préparer à la guerre à venir dans le détroit de Taïwan ».

Cependant, Hu Xijin a également déclaré qu’il ne croyait pas que la Chine enverrait un signal de « préparation à la guerre » par le biais de l’avis du Ministère du Commerce. Il a également déclaré : « À mon avis, c’est au Ministère du Commerce de renforcer le capacité permanente de résister et de tamponner la saisonnalité et les pénuries d’approvisionnement causées par les catastrophes. Le sens original de cette phrase ».

Le média officiel chinois Economic Daily a également répondu à diverses spéculations déclenchées par l’avis du Ministère du Commerce. Le rapport a déclaré : « L’attention étroite des internautes est compréhensible, mais c’est totalement inutile s’ils sont trop intelligents et accumulent l’anxiété. L’intention initiale de la notification est de craindre que l’épidémie ne prenne les gens au dépourvu. Don n’ayez pas trop d’imagination ! »

source : https://mediazone.zonefr.com



-source-

One thought on “Quand la Chine éternue, le Monde s’enrhume”
  1. N’ayez pas trop d’imagination… Mais, prévoyez quand même 15 jours de bouffe et d’eau au cas ou!
    Au-delà de la mobilité de tout ce qui nous est indispensable en ce bas monde dans un mouvement devenu universel, tout Homme conscient de la réalité fragile du monde actuel, ne saurait lucidement se contenter de ne satisfaire que son désir immédiat ou son contentement présent, alors que son regard sur tout l’horizon l’invite à assurer les satisfactions de demain.
    Ça n’est pas crier au loup ou à la guerre imminente, mais il faudra malgré tout à un moment faire un choix, qui sera soit de différer indéfiniment toute jouissance actuelle possible de façon contraignante quitte à en devenir fou, soit d’accepter que la plénitude n’est pas de jouir puissamment une seule fois, mais de s’assurer d’avoir toujours tracée devant soi, la voie de son désir futur.
    En France, on peut pas nous dire, soyez prévoyant car les temps à venir sont incertains à de nombreux points de vue, non, c’est pas possible quand dans le même temps on s’entreprend depuis déjà plusieurs semaines à instruire nos cerveaux contre le… complotisme.
    D’ailleurs, les gens “responsables” aux affaires n’ont aucune notion quant à la gestion de panique, ils préféreront nous laisser faire et envoyer leurs sbires maintenir violemment l’ordre en affirmant que c’est là l’intérêt général.
    Ce ne sont pas les preuves qui manquent pour nous convaincre que ces gens sont inaptes à l’anticipation et excellent dans l’impréparation en tout et sur tout.
    Quoi que puissent envisager et faire les Chinois vis-à-vis de Taïwan, les Taïwanais auront déjà parfaitement assimilé la nouvelle donne de leur quotidien avant que les soi-disant forces occidentales aient pris une décision quant à la manière de réagir à leur soumission, donc, ce ne sont pas là les vraies raisons de ces précautions, ce sont des éléments de langage qui maintiennent la pression internationale là et comme entend la maintenir la Chine, mais pas plus.
    Le départ de feu aura lieu ailleurs que là où nos regards sont focalisés, si bien que nous ne croirons même pas que c’est le début de l’incendie Ravageur qui se présente à nous.
    Autrement, le titre de cet article est vraiment trompeur, puisque toute la lecture nous dépeint un puissant État qui est aussi certain de ce que sera le mois prochain que n’importe lequel d’entre-nous aurions de certitudes quant à la validation d’une grille de Loto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *