par Laurent Lagneau.

Le 3 novembre, des soldats allemands de la Mission des Nations unies au Malo [MINUSMA] ont riposté après avoir été la cible de tirs provenant d’une position tenue par les Forces armées maliennes [FAMa], alors qu’ils s’approchaient du Camp Castor [Gao] après avoir mené une patrouille dans les environs.

Cet incident, qui n’a pas fait de blessés, a fait l’objet d’une communication du Commandement opérationnel de la Bundeswehr, basé à Postdam. Ce dernier a indiqué avoir contacté l’État-Major des FAMa pour que celui-ci ouvre une enquête afin de déterminer les circonstances exactes de ces tirs. En outre, il est aussi question de prendre des mesures pour éviter que cela ne se reproduise.

D’autant plus que ce n’est pas la première fois que des soldats allemands et maliens s’échangent des tirs. En février 2019, une patrouille de la Bundeswehr envoyée à une cinquantaine de kilomètres de Gao pour aller récupérer un blindé belge de la MINUSMA avait été pris sous le feu d’un détachement des FAMa sur le chemin du retour. Une enquête avait été ouverte par la suite [mais ses conclusions n’ont a priori pas été communiquées].

Cela étant, la Bundeswehr n’a pas précisé la nature de la mission que les militaires allemands venaient d’achever avant d’être visés par les FAMa, ce 3 novembre. Pour le blog spécialisé « Augen geradeaus ! », cette « discrétion » indique « généralement l’engagement de forces spéciales ».

Par ailleurs, en juin dernier, des soldats allemands avaient été visés par un engin explosif improvisé [EEI/IED] alors qu’ils effectuaient une patrouille à environ 180 km au nord de Gao. Douze d’entre eux avaient été blessés, dont trois gravement. À noter que, en octobre, une patrouille britannique de la MINUSMA a été attaquée par un groupe armé terroriste, sur l’axe Gao-Ménaka. Deux jihadistes ont été tués par des tirs de riposte.

Pour rappel, la Bundeswehr compte environ un millier de militaires au Mali. Ceux-ci sont affectés à la MINUSMA ou à l’EUTM Mali, ka mission conduite par l’Union européenne pour former les FAMa. Le contingent allemand a récemment été renforcé par l’arrivée à Gao de quatre hélicoptères de manoeuvre NH-90.

source : http://www.opex360.com





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *