Pour illustration

Dans un article de 7sur7, un avocat en droit médical (Christophe Lemmens) nous informe tranquillement sur l’obligation vaccinale.
Mais ici, un passage intéressant a attiré mon attention :

« Et si, après une telle obligation générale de vaccination, certaines personnes développent soudainement de graves effets secondaires médicaux: le gouvernement peut-il être tenu pour responsable?

Non. La Cour de cassation a déjà rendu un arrêt applicable à ce sujet en 1963, qui portait alors sur un vaccin contre la variole de la vache. La décision prise à l’époque était que les effets secondaires graves possibles dans quelques rares cas ne l’emportaient pas sur la nécessité générale d’un tel vaccin. Par conséquent, le gouvernement ne sera pas non plus tenu responsable d’un vaccin covid obligatoire. Dans le même temps, cependant, le gouvernement ferait bien de lier immédiatement un système de compensation à la vaccination obligatoire. Afin de dédommager les personnes ayant des effets secondaires graves. Si l’on attend de la société entière qu’elle soit solidaire d’une vaccination obligatoire, il est tout aussi logique de faire preuve de solidarité financière en versant l’argent des contribuables pour les quelques personnes qui ont des effets secondaires. »

Dans l’article, l’avocat utilise des corollaires de lobbys pour justifier que « l’intérêt général l’emporte ici sur l’intérêt individuel »… « Le droit à l’inviolabilité physique s’arrête lorsque d’autres intérêts sont menacés ».

J’ai le sentiment que la population n’est plus considérée que comme consommateur et ‘force de travail’, mais aussi que leur corps est une source de profit.
Il y aura un avant covid et un après… c’est certain

[1] https://www.7sur7.be/belgique/selon-un-expert-en-droit-medical-juridiquement-rien-ne-s-oppose-a-l-obligation-vaccinale~aa330ce59/

Les commentaires et les articles y compris ceux en « tribune libre » sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *