Coup de projecteur sur l’entreprise française Frenchaholic, qui se lance dans la création d’un tee-shirt compostable et made in France. Appelé le « bon t-shirt », ce vêtement est créé dans le respect de l’environnement et a pour but d’être composté à la fin de sa vie. Pour compléter le marché de la seconde-main : un tee-shirt avec de nombreux avantages et une belle alternative à l’industrie cotonnière. Présentation.

 

Frenchaholic est une entreprise française fondée par Vincent en 2013 avec pour idée de “mettre en avant les savoir-faire français au travers d’une gamme de vêtements de grande qualité, intemporels et entièrement fabriqués en France”. Aujourd’hui, elle se lance dans la création d’un tee-shirt, qu’elle veut respectueux de l’environnement. Appelé « le bon t-shirt », ce vêtement porte bien son nom puisque la marque a tout fait pour réduire son impact environnemental le plus possible. Frenchaholic se veut ainsi une marque française qui prône des valeurs humaines et environnementales, jusque dans ses produits.

Tous les vêtements vendus par l’entreprise sont conçus dans des ateliers en France. De bonne qualité, ces produits sont confectionnés par des artisans qui possèdent un vrai savoir-faire. Pour exemple, les sérigraphies sont réalisées à la main, avec une encre à base d’eau qui possède un faible impact sur l’environnement. A savoir, les boutons des vêtements sont fabriqués en corne naturelle, un matériau ancestral et relativement préservé de l’industrialisation ainsi qu’une alternative non polluante au plastique, mais toutefois issue d’animaux d’élevage en tant que sous-produit.

 

Un tee-shirt respectueux de l’environnement

Ce tee-shirt est fabriqué dans des ateliers français et est composé à 100% de Tencel Lyocell. Crédit : Frenchaholic

Le « bon t-shirt » proposé par l’entreprise Frenchaholic est composé à 100% de Tencel Lyocell, une matière conçue à partir de pulpe de bois et d’un solvant non-toxique. Très écologique, il ne faut que très peu d’eau pour la fabriquer, à l’inverse du coton. Venue d’Autriche, cette matière est particulièrement résistante et a la particularité d’être compostable à la fin de vie du tee-shirt. À noter que l’Autriche et la France ont des normes environnementales strictes ainsi que des grilles de salaires fixes, qui permettent d’être certain que chaque personne qui a travaillé sur la confection des tee-shirts a reçu un salaire décent.

Le second avantage de l’utilisation du Tencel est sa propriété antibactérienne, qui limite les odeurs de transpiration. De plus, ce t-shirt est hypoallergénique, thermorégulant, et sèche très rapidement à l’air libre.

Aucune matière plastique n’est présente dans la composition du tee-shirt, contrairement aux vêtements vendus dans le commerce. Cette particularité permet d’éviter le déversement de micro-plastiques, qui s’échappent dans les eaux usées à chaque lavage. En effet, le plastique contenu dans les vêtements que nous portons est responsable d’une grande partie de la pollution dans les océans. « La majorité de nos vêtements sont en plastique. Nous pensons que le lavage de nos vêtements pourrait être l’une des sources principales de la pollution plastique dans l’environnement », a déclaré Imogen Napper, chercheuse à l’université de Plymouth.

Autre avantage de ce tee-shirt : il est plus résistant que ceux fabriqués en coton. En effet, le bon t-shirt est tricoté par l’entreprise Malterre, située dans le nord-ouest de la France. Ce tricotage spécial est réalisé avec une maille Milano, généralement utilisée pour confectionner des pulls. Si le tricotage est plus long avec cette matière, le tee-shirt est au final plus résistant.

@Frenchaholic

Concernant la confection globale du produit, le tee-shirt est tricoté dans un atelier basé à 1 200 km de l’entreprise, puis confectionné dans un second atelier au sud de Tour, à 300 km. Il est ensuite déposé dans un emballage compostable avant d’être envoyé au client. Au total, le produit parcourt moins de 2 000 km pour être fabriqué, ce qui est « un petit exploit » pour cette entreprise made in France.

 

Une alternative aux tee-shirts en coton

Aujourd’hui, la majorité des tee-shirts que nous portons sont en coton. Le coton est la première fibre textile au monde, et l’industrie cotonnière représente la moitié de la consommation mondiale de fibres textiles. Pourtant, la production de coton a un vrai impact sur l’environnement.

Le tee-shirt vendu par Frenchaholic est une bonne alternative aux vêtements en coton. Crédit : Frenchaholic

L’étude « Pulse of fashion industry 2017 » menée par le Global Fashion Agenda et le Boston Consulting Group a prouvé l’impact dévastateur de la production de tee-shirts en coton sur l’environnement. Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont mené une enquête auprès de plus de 90 cadres supérieurs basés dans le développement durable, qui ont évalué l’utilisation des ressources naturelles dans les différents secteurs de la mode.

Selon cette étude, si nous continuons à consommer autant de vêtements qu’aujourd’hui, l’industrie textile engendrera une hausse de la consommation d’eau de 50%, et les émissions de gaz à effet de serre augmenteront de 63%, le tout d’ici 2030. Pour produire des tee-shirts en coton, l’industrie a besoin d’un système d’irrigation d’eau intensif pour faire pousser le coton. En effet, on estime que 5 000 litres d’eau sont nécessaires pour produire 1 kg de coton. En Ouzbékistan, l’un des plus grands pays producteurs de coton, l’eau est puisée dans les fleuves Syr-Daria et Amou-Daria, qui alimentent la mer d’Aral. À cause de l’énorme quantité d’eau nécessaire à la production de coton, la moitié de la mer d’Aral pourrait disparaître d’ici 30 ans, ce qui entraînerait la disparition de 24 espèces de poissons et 150 espèces d’oiseaux.

Face à la concurrence mondiale de cette culture, des pays comme les États-Unis ont décidé d’utiliser massivement des OGM, des engrais et des pesticides, pour produire plus de coton grâce à l’utilisation de produits chimiques. Aujourd’hui, les pesticides et les insecticides sont utilisés par une majorité de pays producteurs, alors que ces produits sont toxiques pour l’environnement. Toujours selon l’étude « Pulse of fashion industry 2017 », 98% des insecticides et 95% des herbicides dépassent la parcelle de culture du coton et touchent d’autres espaces comme les rivières.

L’urgence est indéniable qu’il faut changer nos manières de fabriquer des vêtements et trouver des alternatives diverses et complémentaires écologiques aux tee-shirts en coton. Quand la seconde-main ne répond pas aux besoins, des vêtements conçus sainement peuvent représenter une option utile et détourner de la fast-fashion. C’est ce qu’a décidé de permettre l’entreprise Frenchaholic. Les tee-shirt créés par cette marque française ont une coupe droite et unisexe. Disponible en six tailles différentes, allant du XS au XXL, il a l’objectif d’être porté par un maximum de personnes. Pour le moment, il est possible de se le procurer en précommande sur Ulule, une manière pour l’entreprise d’éviter le sur-stockage.

Lisa Guinot

Donation



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *