Fekade

Le gouvernement de la République fédérale démocratique d’Éthiopie dénonce l’annonce faite par les États-Unis le 12 novembre 2021 d’imposer des sanctions à l’État d’Érythrée. Nous pensons que les États-Unis n’ont pas pris en compte des faits importants :

1. Le Front de libération des peuples du Tigré (TPLF) a tiré des roquettes sur un pays souverain, l’Érythrée, à la suite de son attaque non provoquée contre le commandement nord des Forces de défense nationales éthiopiennes le 3 novembre 2020.

2. C’est le droit souverain du Gouvernement érythréen de réagir à un danger imminent pour son intégrité territoriale et sa sécurité.

3. Le Gouvernement éthiopien n’a jamais déposé de griefs à la communauté internationale concernant la présence initiale des forces érythréennes sur son sol pour défendre leur intégrité territoriale. La prérogative de déposer une telle plainte incombe au gouvernement éthiopien et non à tout autre pays.

4. Le gouvernement érythréen a évacué ses forces militaires d’Éthiopie à la suite de la déclaration du cessez-le-feu humanitaire unilatéral par le gouvernement éthiopien fin juin 2021.

5. Le Gouvernement éthiopien ne pense pas que l’État érythréen soit un obstacle à une paix durable en Éthiopie. La menace réelle et actuelle contre la paix en Éthiopie et dans la région de la Corne de l’Afrique réside dans la belligérance et l’agression continues du TPLF. Nous réaffirmons que la réticence de la communauté internationale à condamner fermement les rôles déstabilisateurs du TPLF a enhardi le groupe terroriste.

Si le but des sanctions est d’obliger les parties à cesser leurs actions déstabilisatrices, le gouvernement éthiopien est fermement convaincu que la véritable cible des sanctions et de nouvelles actions plus sévères de la part du gouvernement américain et de la communauté internationale ity devrait être dirigé vers le TPLF.

Nous implorons donc le gouvernement américain d’annuler sa décision d’imposer des sanctions à l’État d’Érythrée et de prendre des mesures contre la véritable cause profonde des défis actuels en Éthiopie – le TPLF.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *