Complètement fou, Szekeres dépeint le scénario d’horreur de la vaccination forcée.

« La question se pose de savoir si l’on doit attacher quelqu’un et lui faire l’injection ».

psycho

Thomas Szekeres, président de l’Ordre des Médecins, à la Pressestunde, ORF, le 14 novembre 2021

L’Ordre des Médecins va encore plus loin ! En Autriche, le président de l’Ordre des Médecins, Thomas Szekeres, s’est exprimé sur la vaccination obligatoire à l’heure de presse sur ORF, dimanche. Il fallait réfléchir à « comment l’appliquer », a-t-il expliqué, en disant : « Je veux dire, la question se pose déjà de savoir si vous attachez quelqu’un et si vous lui donnez ensuite la piqûre. » Le vice-président, Harald Mayer, s’emploie lui aussi à semer la panique face à la quatrième vague qui serait en train d’arriver, en se moquant des politiciens trop lâches pour imposer la vaccination obligatoire pour tous. Néanmoins, il envisage une vaccination obligatoire ainsi qu’un confinement pour tous avant Noël. Le ministre de la Santé Mückstein a déjà annoncé ce confinement. Et l’association des médecins de l’assurance maladie obligatoire du Bade-Wurtemberg recommande à ses membres de tenir des heures de consultation de 7 h à 7 h 10 pour les patients qui ne présentent pas de preuve de la 3G. Cela équivaut à un non-traitement ! Quant au corps médical, il perd actuellement toute éthique et toute morale et siffle inconsciemment le serment d’Hippocrate. Ils ont peut-être fait des études de médecine, mais ce ne sont pas des médecins. Parce que les médecins doivent avant tout ne pas faire de mal…

  • Le Président de l’Ordre des Médecibns (ÄK) pour la vaccination obligatoire générale
  • Préparation propagandiste des présidents de chambre pour ce qui est à venir : « Si vous attachez quelqu’un et lui donnez ensuite la piqûre ».
  • Le vice-président de l’Ordre des Médecins (ÄK) pour le confinement et la vaccination obligatoire générale avant Noël
  • Le ministre de la Santé, Wolfgang Mückstein (Verts), annonce le confinement de tous les établissements.
  • L’Association des médecins de l’assurance maladie obligatoire du Bade-Wurtemberg recommande une plage horaire de 10 minutes en tout pour les consultations de TOUS les patients sans preuve 3G

La dictature Corona est sur le déclin. Les acteurs et les sbires du régime en sont conscients. Une dernière bataille ? Ceci est reconnaissable au fait que les déclarations deviennent de plus en plus extrêmes. Le président de l’Ordre des Médecins, Thomas Szekeres, est particulièrement en vue à cet égard et ne manque pas une occasion de prouver qu’il fait partie de ceux qui ont étudié la médecine, mais ne peuvent absolument pas être qualifiés de médecins. Car le premier principe éthique de base de l’action médicale stipule que le médecin ne doit pas, ou ne devrait pas, avant tout, causer un préjudice au patient.

Szekeres parle d’attacher les gens et d’injections de force

Il a été prouvé que les confinements entraînent des dommages psychologiques et physiques importants. Comme le rapporte le Wochenblick, le « groupe vulnérable » des maisons de retraite, dont on parle tant, est particulièrement touché par cette mesure. Cela n’intéresse pas Szekeres. Il voulait déjà enfermer TOUS les Autrichiens en avril : « Enfermez toute l’Autriche. Et enfin, achetez des vaccins », fulminait-il à l’époque. Avec les injections expérimentales de génie génétique, des dommages massifs dus à des effets secondaires et à des effets tardifs ne peuvent être exclus. Mais cela ne concerne pas le médecin à la tête de l’Ordre des Médecins. Lors de l’heure de presse de dimanche, il s’est une nouvelle fois distingué comme un propagandiste modèle. En ce qui concerne la vaccination obligatoire, il a déclaré que son introduction était une décision politique, mais qu’elle avait un sens médical afin de « réduire le nombre d’infections ». Il a déclaré qu’il faudrait évaluer « la réaction de la population, la manière de mettre en œuvre et d’appliquer ces mesures ». « Je veux dire, c’est alors déjà la question de savoir si on attache quelqu’un et si on lui fait ensuite l’injection », un tableau sorti d’un film d’horreur. Il ajoute qu’il ne peut pas l’imaginer. Il se prononce explicitement en faveur du « fait que les personnes non vaccinées soient massivement désavantagées, même au travail ».

Mückstein annonce le confinement pour tous

Le vice-président de l’ÄK, Harald Mayer, est également favorable à l’obligation générale de vaccination et voit aussi la nécessité d’un confinement pour tous avant Noël. Il a fantasmé auprès d’un quotidien : « Si la politique autrichienne continue à être trop lâche pour décréter la vaccination obligatoire pour tous, alors elle entraînera toute l’Autriche dans un nouveau confinement, puis la quatrième vague nous dépassera. » Apparemment, le ministre vert Mückstein, qui est censé être responsable de la santé, l’a entendu. Car Mückstein a déjà annoncé un confinement général, qui doit être décidé mercredi, comme le rapporte le Wochenblick.

Une stratégie de propagande perfide

Le Wochenblick n’a fait état de cette forme de stratégie de propagande que récemment. Le Dr Roman Braun, expert en communication et maître formateur en PNL, explique dans une interview AUF1 avec Elsa Mittmannsgruber, rédactrice en chef du Wochenblick, que les intentions impopulaires sont diffusées à l’avance de telle sorte qu’elles soient mentionnées, mais avec distance. Ce pré-enseignement pourrait alors ressembler à ceci : « Il n’y aura pas de vaccination obligatoire », « Il n’y aura pas de nouveau confinement »… Il s’agit donc d’une stratégie perfide visant à préparer les gens à quelque chose qui a été prévu pour l’avenir…..

AUF1 rapporte bien à propos une citation explosive de Jean-Claude Juncker datant de décembre 1999 :

juncker

Escalade totale — aucun traitement sans 3G

En Allemagne, la « Kassenärztliche Vereinigung Baden-Württemberg » (Association des médecins de l’assurance maladie obligatoire du Bade-Wurtemberg) se moque également de l’éthique médicale. Selon une circulaire adressée à ses membres, l’association considère que « le refus de la vaccination est impudent et socialement inacceptable ». « Au plus tard lorsqu’on met en danger autrui, Corona et la vaccination ne sont plus une affaire privée », indique la circulaire. Loin de toute éthique médicale, il préconise des règles 2G/3G pour les visites des médecins et recommande aux médecins de tenir leurs consultations pour les patients qui ne respectent pas les règles 3G de 7h00 à 7h10 — soit 10 minutes seulement ! Ce que l’avocate Beate Bahner, active depuis longtemps dans la résistance aux mesures, en pense, vous pouvez le voir dans sa vidéo partagée sur Facebook. [Pour la vidéo de Maître Beate Bahner, ouvrir le lien principal ci-dessus c.c.]

Voici la circulaire :

https://www.wochenblick.at/wp-content/uploads/2021/11/Schreiben_der_KV_BW_v_11_11_2021_10_Minuten_Sondersprechstunde_fuer.pdf

Voici à quoi pourrait ressembler à l’avenir la salle d’attente pour les patients qui ne fournissent pas de preuve de la 3G, s’ils sont traités :

salle

Traduction : Christine Côte pour Nouveau Monde



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *