L’Usine Nouvelle, nous avait appris le 5 février 2021 que les ministres de la Défense de l’Otan ont choisi Toulouse pour accueillir le futur Centre d’excellence spatial de l’organisation militaire internationale. Il aura pour mission de « protéger les satellites des pays membres de l’Alliance Atlantique contre les attaques » .

Les Russes (paranos) ont-ils cru que ce centre de l’OTAN (pacifiste) pouvait élaborer des procédures pour « détruire les satellites des pays classés comme ennemis par l’OTAN » ? On pourrait le croire avec nos médias qui nous apprennent le 15 novembre 2021 que les locataires de la station spatiale internationale (ISS) ont été mis en danger par 1500 débris orbitaux provenant d’un vieux satellite russe que les Russes viennent de détruire avec un missile.

Cette opération serait un avertissement aux Etats-Unis et peut-être à la France.

Théophraste R. Fondateur opportuniste de l’entreprise de maçonnerie : « L’abri antiatomique toulousain ».





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *