par Dominique Delawarde.

Alors que les médias mainstream français nous ont présenté des micro-trottoirs réalisés en Autriche, laissant entendre que la population approuverait la mesure de confinement des non vaccinés, la réalité du terrain paraît bien totalement différente.

La police et l’armée refusent de contrôler les pass sanitaire au nom de « la liberté et la dignité humaine ». Elles se joindront d’ailleurs à une grande manifestation contre le confinement obligatoire le 20 novembre 2021 à Vienne.

En clair, notre gouvernance et nos médias qui aimeraient bien que la France imite l’Autriche tentent de vendre à l’opinion française de fausses informations sur ce pays.

À force de vouloir aller trop loin. ils oublient qu’une large proportion des vaccinés, en France plus qu’ailleurs, l’a fait sous la contrainte et ne les soutiendra pas dans leur jusqu’au boutisme vaccinal, d’autant que celui ci s’avère de plus en plus inefficace, et même dangereux pour certains individus. « On peut débattre de tout sauf des chiffres ». Les citoyens sont attachés à leur liberté et se lèveront pour la défendre. Ils ne seront pas moins irrités que les Autrichiens, si on la leur retire …

*

L’Autriche se soulève contre « la dictature sanitaire »

La police et l’armée refusent de contrôler les pass sanitaire au nom de « la liberté et la dignité humaine ». Elles se joindront à une grande manifestation contre le confinement obligatoire le 20 novembre 2021 à Vienne.

Quelques jours seulement après que le chancelier autrichien Alexander Schallenberg a décidé le confinement des personnes non vaccinées, des hommes politiques et des syndicats, appellent à un vaste soulèvement contre cette mesure liberticide unique au monde.

Le leader du Parti de la Liberté (FPÖ) Herbert Kickl, a appelé à une « méga-manifestation » le 20 novembre à Vienne.

Peu après, le président du syndicat des forces armées autrichiennes (le FGÖ) Manfred Haidinger lui a emboîté le pas et s’est associé à cette démarche dans une lettre publiée le 14 novembre. Il entend « défendre les droits et libertés fondamentaux ». Le FGÖ précise que « tout le monde » est autorisé à manifester, même en cas de confinement !

L’obligation de contrôle imposé par le ministre de l’Intérieur, Karl Nehammer a d’ores et déjà été rejetée par le syndicat de la police. En outre, l’Union des Forces armées autrichiennes annoncent qu’elles participeront à ce grand rassemblement de Vienne.

Le gouvernement paniqué

C’est une gifle retentissante pour le gouvernement qui, selon des médias autrichiens, se montre de plus en plus paniqué.

Le président des syndicats sociaux-démocrates (FSG) et du syndicat de la police, Hermann Greylinger, n’a laissé aucun doute dans une interview sur le fait que la police se sent incapable d’effectuer ces contrôles selon l’hebdomadaire Wochenblick.

Manfred Haidinger (FGÖ) ajoute dans sa lettre : « Nous précisons par la présente que la participation à des assemblées est un droit légal particulièrement protégé et qu’il est également pris en compte dans le projet d’ordonnance actuellement disponible. La participation et le déplacement dans toute l’Autriche sont autorisés ».

Même s’il est conseillé aux non-vaccinés de voyager en transports privés.

Le courrier rappelle enfin que « l’interdiction d’une réunion prévue par des citoyens ainsi que l’interdiction d’un rassemblement de partis politiques ont été reconnues illégales » par le tribunal administratif de Vienne.

source : https://infodujour.fr

*

Dans un autre ordre d’idée voici la dernière vidéo de Raoult qui fait un point édifiant et documenté sur le déclin de la recherche en France et avance ses explications. Cette vidéo a été visionnée plus de 320 000 fois en 24 heures sur le seul site de l’IHU.

Bonne Information

Dominique Delawarde



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *