https://fr.sputniknews.com/20211121/biden-serait-dispose-a-briguer-un-second-mandat-en-2024-1053526432.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2021

Victor Koulakov

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/09/08/1044390832_42:21:396:375_100x100_80_0_0_9ba0e037dd49b07d11df3636480af22f.jpg

Victor Koulakov

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/09/08/1044390832_42:21:396:375_100x100_80_0_0_9ba0e037dd49b07d11df3636480af22f.jpg

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/06/10/1045744043_151:0:2172:1516_1920x0_80_0_0_d6f31f2bf1d320a01bc5e129c95726d5.jpg

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

joe biden, élection présidentielle, candidature

Joe Biden, “en bonne santé”, “vigoureux” et “apte” à remplir ses fonctions, comme l’indique un compte-rendu publié par son médecin vendredi, prévoit de se présenter à sa réélection en 2024 en dépit de sa cote d’approbation actuelle en dessous de 40%, relate le Washington Post.

Le Président américain qui a fêté samedi 20 novembre ses 79 ans se propose de briguer un second mandat en 2024.

Selon les informations du Washington Post, Joe Biden et des membres de son entourage ont rassuré leurs alliés en affirmant qu’il prévoyait de se présenter à sa réélection en 2024. Ils prennent des mesures pour dissiper les inquiétudes concernant son engagement dans une autre campagne et les craintes croissantes des démocrates liées à l’éventuel retour des républicains au pouvoir.

Leurs efforts interviennent alors que la communauté démocrate au sens large est devenue de plus en plus anxieuse après une période de six mois qui a vu la cote d’approbation nationale de Biden chuter de plus d’une douzaine de points, jusqu’à 38%, face aux inquiétudes croissantes concernant l’inflation, les luttes internes démocrates à Washington et le fléchissement des efforts de la santé publique dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Le message vise en partie à étouffer l’hypothèse partagée par de nombreux démocrates selon laquelle Biden ne pourrait pas être réélu compte tenu de son âge et de sa popularité décroissante, tout en gelant le terrain pour la vice-Présidente Kamala Harris et d’autres candidats potentiels à la présidentielle.

“La seule chose que je l’ai entendu dire, c’est qu’il a l’intention de se représenter”, a déclaré l’ancien sénateur Chris Dodd, un ami de Biden.

L’hypothèse remise en question au sein du parti

Le journal précise cependant que des entretiens avec 28 stratèges et responsables démocrates, dont beaucoup ont parlé sous couvert d’anonymat pour parler plus franchement, montrent que ces assurances n’ont pas arrêté le débat interne sur la véracité de cette hypothèse.

D’aucuns sont sceptiques et croient que le Président en parle pour que ses positions ne faiblissent pas dès à présent. D’autres craignent qu’une nouvelle campagne électorale implique un agenda beaucoup plus chargé que celui de 2020, alors que la plupart des événements s’étaient déroulés virtuellement à cause de la pandémie.

Le Washington Post signale que si Biden décide de participer à la course présidentielle, il sera soutenu par des officiels du parti à l’étape initiale.

S’il se retire, le parti risque de rester sans leader clair. La vice-Présidente Harris considérée au début comme une héritière potentielle a trébuché aux yeux de nombreux démocrates, ouvrant la porte à des discussions au sein du parti sur la possibilité d’autres candidatures. Notamment de celle du secrétaire aux Transports Pete Buttigieg, considéré par certains démocrates comme un candidat potentiel.

Transfert temporaire des pouvoirs présidentiels

Vendredi, à la veille de son anniversaire, Joe Biden a subi un bilan de santé complet, pour la première fois depuis le début de son mandat.

“Le Président Biden reste un homme de 78 ans en bonne santé et vigoureux. Il est apte à exercer les charges de la présidence comme celles de chef de l’exécutif, chef d’État et commandant en chef”, a conclu Kevin O’Connor, médecin qui suit Joe Biden depuis 13 ans, depuis qu’il était vice-Président de Barack Obama.

Joe Biden a temporairement transféré ses pouvoirs à Kamala Harris, le temps de subir une coloscopie sous anesthésie dans le cadre de ce bilan de santé annuel.

Kamala Harris a été la première femme à exercer les fonctions présidentielles dans l’histoire des États-Unis.





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *