L’œuvre de Serge Pey, poète prolixe international*, a été couronnée par le Grand Prix national de Poésie (SGDL) et le Prix Guillaume-Apollinaire (équivalent du prix Goncourt pour la poésie). Il répond par ce poème au déchaînement des médias contre Maxime Vivas, coupable d’avoir écrit : « Ouïghours, pour en finir avec les fake news ».

CRACHATS

Pour Maxime Vivas fils de la Guerre d’Espagne, militant CGT et artisan de la paix entre les peuples
——————————————— (…)

Nos lecteurs proposent
/ Solidarités , Médias , Chine



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *