Uber a annoncé le 22 novembre que son service destiné à la livraison de plats cuisinés permettra également à ses clients majeurs de commander du cannabis sur son application dans la province canadienne de l’Ontario.

Uber a annoncé ce 22 novembre que ses clients majeurs vivant dans la province canadienne de l’Ontario pourraient bientôt commander des produits à base de cannabis.

Ils devront ensuite venir récupérer leur commande dans les magasins de Tokyo Smoke, un revendeur légal de cannabis qui compte 50 magasins en Ontario, propriété de l’entreprise Canopy Growth. Les commandes seront exécutées «dans l’heure suivant l’achat», promet Uber dans un communiqué.

Les velléités d’Uber d’investir le marché du cannabis ne datent pas d’hier. Son PDG, Dara Khosrowshahi, avait déjà fait part de ses intentions en avril 2021, annonçant que l’entreprise envisagerait de livrer du cannabis dès que la législation le permettrait aux Etats-Unis.

Le partenariat entre UberEats et Tokyo Smoke, est censé permettre de lutter «contre le marché illégal clandestin» qui, selon la société, est responsable de «plus de 40% des ventes non médicales à l’échelle du pays».

En octobre 2018, le Canada était devenu le premier pays du G7 à légaliser la consommation du cannabis récréatif. La proportion des Canadiens achetant leur cannabis à des dealers a fortement baissé en mai dernier, passant de 51,3% début 2018 à 35,4% fin 2020, selon Statistique Canada.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *