La Commission électorale libyenne a rejeté la candidature de Saïf el-Islam Kadhafi.

Lorsqu’il était auprès de son père, le Guide de la Révolution Mouamar Kadhafi, il avait acquis une réputation de modéré en concluant un accord avec les jihadistes libyens d’Al-Qaïda (GILC) : il avait obtenu d’eux un engagement de ne pas reprendre les armes et les avait libérés. Cependant, sous l’influence de l’Otan, ils avaient violé leur serment et s’étaient joins à l’Alliance atlantique pour renverser la Jamahiriya arabe libyenne et torturer à mort son père.

Le dépôt de sa candidature avait soulevé un immense espoir dans une population qui a vécu et endure sa « libération » par les Occidentaux.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *