https://fr.sputniknews.com/20211124/quatre-individus-agressent-avec-une-barre-de-fer-un-animateur-decole-maternelle-de-montpellier-1053635075.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2021

Anna Borissova

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/09/03/1044367140_0:134:1536:1670_100x100_80_0_0_1af0f2ba4ca03e6ef18e94873c8de384.jpg

Anna Borissova

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/09/03/1044367140_0:134:1536:1670_100x100_80_0_0_1af0f2ba4ca03e6ef18e94873c8de384.jpg

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/04/17/1045513460_170:0:2901:2048_1920x0_80_0_0_0f4109182f878660dd491eab186c09dc.jpg

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

école, agression, enfants, incident

Quatre individus sont recherchés par les forces de l’ordre pour avoir agressé avec une barre de fer un animateur dans une école maternelle de Montpellier ainsi qu’un père de famille venu aider ce dernier. Des scènes violentes qui ont mis en émoi les enfants et le personnel.

Une violente intrusion s’est produite le 22 novembre dans l’école maternelle Jeanne Deroin, quartier la Martelle à Montpellier, rapporte France Bleu. Quatre hommes, dont un était armé d’une barre de fer, ont pénétré dans l’établissement après la sortie des classes à la recherche d’un des animateurs scolaires.

Selon la radio, l’homme de 35 ans a alors été violemment pris à partie à coups de poing avant d’être extrait jusque devant l’école où les agresseurs ont continué à lui donner des coups. Il aurait également subi un coup de barre de fer.

En outre, l’animateur, qui y travaille depuis 12 ans, n’est pas la seule victime. Un père de 32 ans a tenté de s’interposer, mais il a aussi reçu de violents coups de poing. C’est alors que plusieurs enfants ont assisté à la scène.

Les agresseurs ont réussi à s’enfuir en laissant leurs deux victimes légèrement blessées et en état de choc.

Le lendemain de l’incident, plusieurs animateurs, très touchés par ces faits, étaient absents.

La mairie condamne

La première adjointe au maire de Montpellier en charge des affaires scolaires, Fanny Dombre-Coste, a condamné ces actes de violence.

Dans un communiqué publié le 23 novembre, la mairie a annoncé qu’après l’agression “tout a été mis en œuvre pour accompagner psychologiquement les enfants et adultes de l’école”. Un dispositif de soutien a alors été déployé par la Ville en lien avec l’Éducation nationale.

De plus, la police municipale sera présente sur place avec pour “mission d’apaiser l’environnement scolaire et de rassurer les familles” aux heures d’entrée et de sortie de l’école.

Dans la soirée du 23 novembre, des parents accompagnés de leurs enfants ainsi que des collègues de l’animateur blessé ont organisé un rassemblement d’une centaine de personnes devant l’école.

“On marque le coup parce qu’on pense qu’il est complètement intolérable de laisser rentrer la violence au sein de l’école”, a dit Raphaëlle Rocher, présidente de l’association des parents d’élèves, citée par France Bleu.

Mme Dombre-Coste a aussi pris part au rassemblement pour soutenir les équipes d’animation et les enseignants.

Les forces de l’ordre devront ainsi “faire toute la lumière sur cette agression” pour identifier et sanctionner les malfaiteurs.

“La ville de Montpellier apportera son concours à l’enquête et sera naturellement aux côtés des victimes dans leurs démarches”, a indiqué la mairie.

Une intrusion pour récupérer de la drogue

En mars dernier, une autre intrusion avait eu lieu dans l’école Galilée, située dans le quartier des Hauts-de-Massane à Montpellier. Deux dealers avaient tenté d’escalader l’enceinte pour y récupérer leur sac à dos rempli de sachets de cannabis après avoir remarqué que leur butin avait été apporté dans l’école. C’était alors une mère qui l’avait trouvé et confié à des enfants en pensant qu’il leur appartenait.





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *