Les États-Unis ne sont menacés par personne, ils s’effondrent de l’intérieur. Aussi pour maintenir leur tutelle sur leurs alliés, s’efforcent-ils de convaincre les asiatiques d’un danger chinois et l’Union européenne d’une menace russe. S’ils n’y parviennent pas en Extrême-Orient, ils trouvent un accueil favorable parmi les classes dirigeantes européennes. Tout est bon pour nourrir leur discours avec d’autant plus de facilité que les dirigeants européens ignorent l’histoire immédiate.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *