« Avec certains des confinements et des restrictions de voyage les plus longs et les plus stricts au monde, c’est devenu une étude de cas de ce qui se passe lorsqu’un gouvernement fait tout pour maintenir le nombre de Covid au plus bas », poursuit la narration de l’animateur Freddie Sayers.

« Leur dernière politique consiste à construire des camps spéciaux, des camps d’internement de Covid, dans lesquels les personnes infectées ou suspectées d’être infectées sont déplacées. Le plus grand de ces camps s’appelle Howard Springs.

Il abrite jusqu’à 2 000 détenus, entourés de hautes clôtures et soigneusement surveillés contre les tentatives d’évasion. Il a été décrit comme la ‘référence’ de ces camps et est reproduit dans toute l’Australie. »

La femme interrogée et menacée d’une amende de 5000 AU$ dans la vidéo ci-dessus peut être vue dans une interview de suivi ci-dessous, réalisée après sa libération…

Comme le montre la vidéo en question, les responsables du camp ont confronté la femme mise en quarantaine, identifiée plus tard comme Hayley Hodgson, et ont commencé à lui indiquer des lignes jaunes qu’elle ne pouvait pas franchir.

Elle n’a jamais été testée positive au COVID après avoir été testée trois fois. « Je n’ai jamais eu de Covid. J’étais en contact étroit avec quelqu’un – je ne l’ai jamais eu, et j’ai été traitée littéralement comme une criminelle », a-t-elle décrit plus tard. Après son séjour de 14 jours au camp, elle a perdu son emploi et est retournée chez elle sans emploi, a-t-elle confirmé par la suite.

Jusqu’à récemment, l’Australie – avec son littoral tentaculaire et ses belles plages, sa vie de plein air et d’aventure, et son soleil presque toute l’année – était considérée par la plupart des gens comme un grand lieu de vacances « paradisiaque » dans le Pacifique Sud… mais elle est maintenant marquée comme le lieu de « l’enfer de la quarantaine Covid ».

* * *

Pendant ce temps, dans la Nouvelle-Zélande voisine, le Premier ministre Jacinda Ardern a donné, sans ironie, la permission aux citoyens d’utiliser les toilettes à l’intérieur des maisons des autres lorsqu’ils visitent…



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.