La question centrale reste toujours d’actualité, pourquoi ? Pourquoi cet acharnement à vouloir piquer sans relâche, à multiplier les doses et à traquer en les discriminant et en les humiliant ceux qui résistent encore à cette politique infernale ? Toutes les théories peuvent être élaborées, même les plus « complotistes » possibles. L’argent et la corruption doivent sans aucun doute figurer en bonne place, bien avant la volonté de protéger la population, cela étant connu depuis la nuit des temps. Mais encore ? J’avais évoqué, et je ne suis pas le seul, la religion. Pas dans les termes que l’on connait mais comme une nouvelle religion issue de la science faiseuse de miracles et seule apte à nous sauver de la souffrance et de la mort. Mais religion n’est point science et cela se confirme.

Il faut bien se rendre à l’évidence de la science et de l’analyse, les vaccins contre le Covid ne fonctionnent pas ou en tout cas très mal. Pas d’effet semble-t-il sur la transmission, une protection relativement faible contre les formes graves et une durée d’efficacité de l’injection ne dépassant pas dix petites semaines. De nombreuses voix s’élèvent aujourd’hui non seulement pour l’affirmer mais aussi pour demander à stopper les doses de rappel. C’est le cas de l’Agence Européenne du Médicament (EMA), celle-là même qui avait guidé la stratégie de vaccination de l’Europe, qui explique aujourd’hui même que « les boosters répétés pourraient affaiblir le système immunitaire ».

Dans sa dernière vidéo, Professeur Didier Raoult revient sur cette question tout en soulevant l’hypothèse que dans les deux à trois premières semaines suivant une injection, la présence d’anticorps facilitant favoriserait l’épidémie. Lui qui s’est d’ailleurs exprimé dans l’émission « Touche pas à mon poste » sur le sujet est curieusement de nouveau victime d’attaques et de reproches en tous genres. Il ne peut évidemment s’agir d’une coïncidence. Mais dans cette vidéo, le Professeur revient aussi sur le sujet de la religion. Et je pense que c’est sans doute la clé de cet acharnement, d’autant plus au « pays de Pasteur ». La science n’a plus rien à voir avec ce qui se passe, on a basculé dans l’idéologie politique puis dans la religion, celle de la toute puissance vaccinale qui sauvera le monde. Sauf…que cela ne fonctionne pas.

Mais quel est ce pays, quel est ce monde qui met en danger sa population en croyant la protéger ? Quel est ce pays, quel est ce monde qui n’est plus capable de raisonner et de prendre le moindre recul et qui s’acharne avec force et rage à poursuivre un plan qui ne fonctionne pas ? Celui dans lequel je vis et que je ne reconnais plus, ce pays et ce monde sont devenus fous.

Sylvain Devaux

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.