1. Campagne de dons Juin 2022

    Chers amis lecteurs. Nous lançons une nouvelle campagne de dons pour ce mois de Juin et nous comptons sur vous pour nous aider à continuer notre travail de réinformation. Comme vous le savez, l’entretien et le fonctionnement de notre site ont un certain coût, et nous dépendons presque entièrement de vos dons pour en assurer le financement. Réseau International a besoin de vous plus que jamais pour assurer la continuité de son travail de réflexion et de réinformation

    Total dons 17 559,09 €

par Charles Sannat.

C’est un article rapide de RFI, Radio France International intitulé « un « rideau de fer » s’abat entre la Russie et l’Occident, selon Sergueï Lavrov » et qui reprend les dernières déclarations du ministre russe des Affaires étrangères.

« Un « rideau de fer » est en train de s’abattre entre la Russie et l’Occident, sur fond d’une crise diplomatique sans précédent en raison du conflit ukrainien, a affirmé jeudi le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov. « Le rideau de fer, de fait, il est déjà en train de s’abattre », a estimé Sergueï Lavrov, faisant écho à la célèbre phrase de Winston Churchill, lors d’une conférence de presse à Minsk avec son homologue biélorusse Vladimir Makeï. « Que (les Occidentaux) fassent attention et qu’ils ne se coincent pas (les doigts) dedans. Le processus est en cours », a-t-il ironisé. Selon Sergueï Lavrov, l’UE « ne montre aucun intérêt à comprendre les intérêts » russes et ses décisions sont dictées « par Washington ».

Cette analyse russe était logique et en réalité elle était une évolution prévisible du conflit dès le départ.

Cette hypothèse est d’ailleurs mon hypothèse de travail depuis le 24 février 2022 début de l’intervention « spéciale » de la Russie en Ukraine selon les Russes et de la guerre en Ukraine selon Kiev et le camp occidental.

Cette expression de rideau de fer était au cœur de ma vidéo du grenier du 27 mars 2022.

Nous y arrivons.

Qu’est-ce que cela signifie un rideau de fer ?

Pour comprendre ce que cela implique, je vous invite à voir ou revoir cette vidéo et à la mettre justement en perspective avec les évènements qui continuent à se dérouler sous vos yeux.

Ne vous y trompez pas, la mondialisation a été rendue possible que par la chute du mur de Berlin et donc la levée du rideau de fer.

Si le rideau de fer se referme, comme dit Lavrov ce n’est pas tant nos doigts que nous risquons de nous faire coincer, c’est la mondialisation surtout qui va se faire décapiter net !

Un rideau de fer c’est la fin de la mondialisation telle que nous la connaissons depuis 20 ans et d’ailleurs nos moins de 20 ans n’ont jamais connu le monde d’avant. D’ailleurs, globalement, les moins de 30 ans étaient trop petits pour en avoir autre chose que des souvenirs bien vagues.

Restent les vieux dinosaures à la barbe blanche, votre modeste serviteur du grenier qui lit l’avenir dans les fientes de ses poules (ce qui m’évite d’ouvrir leurs entrailles et de devoir les manger).

Et que disent les poules de cristal ?

Simple.

Après la pluie le beau temps. Après la mondialisation, la démondialisation.

Elle sera brutale, elle est d’ailleurs déjà brutale.

Ce n’est que le début.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

source : Insolentiae



Source link

One thought on “Un nouveau rideau de fer s’abat sur le monde selon Lavrov. Qu’est-ce que cela veut dire ?”
  1. Il parle de quoi ce gars, le mur est tombé il y a plus de quarante ans, il lui arrive quoi là.
    S’il est déjà nostalgique du libre-échange, qu’il se rassure, il trouvera toujours un lieu où satisfaire ce genre d’envies.
    C’est un phénomène qui observable dans tous les groupes quels qu’ils soient, dedans, chaque individu a ses propres priorités, c’est valable partout où il a groupe à n’importe quelle échelle.
    Donc, s’il n’y a pas de hiérarchie et un vrai chef qui ne donne pas l’impression aux autres membres du groupe de les brimer, soit c’est querelles successives et dislocation, soit c’est le foutoir avec des décisions collégiales, exactement le cas où nous sommes côté occidentale, là, aucune chance de victoire.
    C’est terminé, nos analystes et grands spéculateurs peuvent raconter ce qu’ils veulent, c’est une tartufferie totale d’imaginer ne serait-ce qu’une fraction de seconde que le camp occidental a encore le moindre moyen pour changer en sa faveur le cours des évènements.
    Mener une guerre demande beaucoup de compétences cruciales, d’abord être rapide et réactif, prendre ses décisions plus vite que l’ennemi tout en restant souple dans son action, savoir disposer ses forces et que celles-ci sachent être autonomes et indépendantes, qu’elles puissent prendre des décisions seules et les bonnes parce qu’elles ont parfaitement assimilé la mission à laquelle elles sont affectées, elles ont confiance en leurs chefs et ceux-ci la-leur rendent bien.
    C’est exactement ce qu’on observe actuellement du côté russe.
    Les Ukrainiens mobilisent déjà leurs femmes puisque leurs hommes sont soit morts soit blessés, quoi qu’il en soit hors-combat, alors que, malgré toute la propagande déversée sur ses gigantesques pertes, la Russie continue à faire un travail titanesque avec l’effectif engagé au début, franchement, bon courage à celles et ceux qui auront à les affronter le cas échéant, parce que cela voudra dire qu’on est en guerre contre eux et là, il y aura certainement une volonté de régler des comptes de leur part qui n’existera pas de notre côté, une hécatombe est à prévoir.
    Mais bon sang, qu’il retombe ce rideau de fer si c’est le seul moyen dont nous disposerons pour nous défaire des malfaisants qui nous empêchent de vivre, quand nous les aurons éliminés, tout va rouvrir de partout et immédiatement.
    Les Russes sont en croisade, il exterminent du nazi et, c’est une bonne chose, une bonne cause qui soude les soldats entre eux, qu’aurions-nous si nous y allions comme motivations, sans rien nous dire, les soldats russes nous abhorrent déjà, leur survie et celle de leur nation dépend de la vitesse avec laquelle ils vont nous éliminer, alors, merde à la mondialisation, les salopards qui se enrichis dedans pendant qu’ils nous dépouillaient et appauvrissaient, n’ont qu’une chose à faire pour éviter le désastre où ils vont se faire exterminer, accepter leur banqueroute.
    La bourse ou la vie… comme dit dès le début.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.