En Belgique, le projet Trois-Tiers propose une formation d’une semaine à toute personne qui aimerait apprendre à créer son propre éco-lieu. À travers des ateliers théoriques et pratiques et des rencontres avec des expert·es, cette formation permet de découvrir un nouveau mode de vie alternatif et un autre modèle de société, où les habitant·es partagent des valeurs et des espaces physiques et temporels.

Vous avez envie de créer votre propre éco-lieu mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Pour vous aider, l’organisme Trois-Tiers propose une formation en Belgique, destinée aux personnes curieuses ou à celles qui ont déjà un projet bien défini et avancé. 

L’organisme Trois-Tiers propose une formation en Belgique pour apprendre à créer un éco-lieu. Crédit : @troistiers

Le projet Trois-Tiers est un organisme qui offre des formations, des accompagnements personnalisés et un soutien financier aux personnes qui souhaitent créer des projets innovants et porteurs d’espoir. Les formations dispensées par l’organisme permettent d’acquérir des compétences pour créer son propre éco-lieu, rencontrer des expert·es et bénéficier d’un soutien humain et financier.

Créer son propre éco-lieu

Ce projet a été créé par l’entreprise coopérative inSeed. Cette entreprise a pour ambition de « créer et d’accompagner des projets dans lesquels l’être humain se donne tous les moyens pour vivre en harmonie avec son environnement social, écologique et culturel, de manière durable »

Les éco-lieux sont des espaces qui peuvent être autosuffisants et où vivent des communautés qui se retrouvent autour de valeurs communes. Crédit : @troistiers

Les éco-lieux sont des endroits où l’écologie est une valeur fondamentale. Des communautés peuvent y vivre pour viser l’autosuffisance alimentaire et énergétique. Elles peuvent avoir leur propre modèle économique, se nourrir avec leurs propres cultures, et avoir une vie communautaire active. Les éco-lieux peuvent être des habitats groupés, comme des fermes partagées, ou encore des tiers-lieux où personne n’habite mais qui accueillent des activités culturelles et paysannes. Dans ces endroits, les communautés se fédèrent autour de valeurs communes. Des éco-lieux peuvent avoir comme but premier de construire un lieu autosuffisant, avec les compétences et le savoir-faire de chacun·e, pour se nourrir avec une certaine autonomie et consommer local tout en préservant l’environnement

Une formation immersive dans un éco-lieu

Le projet Trois-Tiers propose une formation d’une semaine pour encourager les personnes qui le souhaitent à créer ou rejoindre un éco-lieu. Du 2 au 8 juillet prochain, une nouvelle formation immersive aura lieu à L’Arbre qui pousse. Cet éco-lieu est un espace de rencontres et un lieu d’expérimentation situé dans une ferme, qui a pour but de devenir un espace partagé. L’Arbre qui pousse regroupe des artisan·es, des maraîcher·es, des formateur·ices, des apprenti·es et des habitant·es. Il s’agit d’un point de rencontres où sont régulièrement organisées des formations, des conférences et des événements festifs. Dans cet éco-lieu, les habitant·es s’alimentent avec de la nourriture locale, apprennent à gérer l’eau et l’énergie et respectent l’environnement.

La formation permet d’apprendre à créer son propre éco-lieu grâce à des ateliers pratiques et des rencontres avec des expert·es. Crédit : @troistiers

Le but de cette semaine de formation est de « comprendre les enjeux des éco-lieux sous toutes leurs facettes, rencontrer des expert·es et autres passionné·es et ouvrir les yeux sur des réalités parfois moins affichées », comme l’a décrit l’organisme Trois-Tiers. Pendant sept jours, vous travaillerez en collectif et apprendrez comment gérer l’eau, utiliser l’énergie thermique et électrique, s’approvisionner en nourriture, aménager l’espace et organiser la vie d’une communauté.

Trois thèmes seront abordés pendant la formation : la biosphère, la sociosphère et la technosphère. La biosphère concerne la plantation, l’élevage, la permaculture et le maraîchage. La sociosphère reflète toute la dimension sociale d’un éco-lieu, comme le fait de collaborer avec les autres, créer un collectif et apprendre à gérer une communauté. Enfin, la technosphère concerne l’urbanisme, l’habitat, la gestion de l’eau, de l’énergie et des déchets, ainsi que l’utilisation des matériaux.

Un univers social et autosuffisant

Grâce à des ateliers théoriques, la formation permet d’apprendre les techniques à mettre en place pour créer un éco-lieu. En se rendant à la ferme de L’Arbre qui pousse, les participant·es mettront en application les ateliers théoriques et pourront rencontrer des experts dans le domaine. Un repas expérientiel sera organisé, un lunch et des snacks issus de la production locale seront également à disposition. Enfin, la semaine sera clôturée par deux journées de forum ouvert, qui permettront de partager et d’échanger ses impressions.

Les éco-lieux ont leur propre modèle économique et leur propre nourriture locale, le tout dans le respect de l’environnement. Crédit : @troistiers

Vous l’aurez compris : cette formation permet de découvrir un mode de vie alternatif et de construire un autre modèle de société, tout en favorisant la transition écologique. Ce projet est ouvert à tous·tes, pour les curieux·ses comme pour les personnes qui ont déjà une idée en tête. Le seul critère de sélection est d’adhérer aux valeurs d’écologie et de rencontre humaine qui existent au sein des éco-lieux. 

– Lisa Guinot

 

Donation





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.