optogenetique

Des efforts sont déployés dans le monde entier pour installer dans le cerveau humain des interfaces sans fil, c’est-à-dire des outils de communication, entre le cerveau et l’ordinateur. L’optogénétique est l’une des méthodes les plus ambitieuses à cet égard. Aujourd’hui, plus de 1000 laboratoires dans le monde, dont certains appartenant à des organisations gouvernementales, travaillent sur différentes méthodes optogénétiques.

Qu’est-ce que l’optogénétique ?

L’optogénétique est une combinaison de méthodes génétiques et optiques permettant de provoquer des événements dans des cellules cibles, des tissus ou des êtres vivants complexes à l’aide d’une lumière LED. L’optogénétique est déjà utilisée aujourd’hui dans le monde entier à des fins très diverses, par exemple pour des applications biomédicales et le traitement de maladies neuronales.

L’un des avantages de l’optogénétique est qu’elle ne nécessite potentiellement aucune intervention chirurgicale, mais seulement une injection de thérapie génique. Certaines protéines sensibles à la lumière sont emballées dans un virus et injectées à l’endroit prévu du cerveau, où il infecte différentes cellules. Grâce à ces protéines photosensibles, il est alors possible d’exciter ou d’immobiliser de manière ciblée certains réseaux neuronaux par la lumière LED.

En d’autres termes, la lumière LED permet d’effacer et d’écraser des souvenirs ainsi que de contrôler et d’influencer rapidement et avec précision les cellules cérébrales et musculaires – et donc les sentiments, les pensées, les mouvements du corps et les comportements. L’optogénétique ne nécessite donc que de la lumière LED qui irradie les neurones du cerveau. L’irradiation se fait par exemple à travers la voûte du cerveau ou par des nano-LED implantées dans le corps.

Parallèlement à la recherche optogénétique, un forum LED a lieu chaque année, où se rencontrent des personnalités du secteur international de l’éclairage. Les thèmes abordés lors de ce forum sont par exemple l’utilisation de micro-LED, qui sont importantes pour améliorer l’émission de lumière pour l’optogénétique. Ou encore l’Internet des objets et l’objectif d’intégrer un capteur dans chaque lampe à LED afin d’assurer la transmission numérique des données via la lumière LED. Il est intéressant de noter que parmi les intervenants du forum LED, on trouve des personnes très proches aussi bien du Forum Economique mondial (FEM) que du Club de Rome. Par exemple, en 2019, Andreas Huber, l’actuel directeur général du Club de Rome Allemagne, y a présenté un exposé.

Le Club de Rome est considéré comme le plus grand groupe de réflexion de l’élite pour un nouvel ordre mondial, qui voit la solution aux problèmes mondiaux dans une réduction drastique de la population. C’est également ce club qui a soutenu la création du FEM de Klaus Schwab. Le FEM, quant à lui, fait avancer un nouvel ordre mondial avec le projet de « Great Reset ».

Le FEM considère donc l’optogénétique comme l’une des technologies les plus importantes. Ainsi, il est écrit sur leur page d’accueil, je cite :

« Notre cerveau est composé de milliards de cellules appelées neurones, et ces neurones communiquent entre eux via des circuits neuronaux. L’optogénétique nous permet pour la première fois de manipuler les messages que ces neurones s’envoient les uns aux autres. Cette technique pourrait éventuellement être utilisée pour manipuler les souvenirs, les émotions et les pensées… »

Étant donné que de hauts responsables politiques de la Commission européenne, comme Ursula von der Leyen, entretiennent des liens d’amitié étroits avec le FEM, il n’est pas surprenant que la Commission européenne s’enthousiasme également pour l’optogénétique :

« Même si nous n’en sommes pas conscients, les cellules nerveuses sont essentielles à notre capacité de comprendre notre environnement et d’interagir avec lui. Grâce à l’optogénétique, ces cellules peuvent désormais être contrôlées par la lumière avec une grande précision. »

C’est également la Commission européenne qui a introduit en 2009 l’interdiction controversée des ampoules à incandescence et qui a ainsi rendu possible une utilisation sans faille des diodes électroluminescentes LED.

Chers spectateurs, il est extrêmement préoccupant que des cercles de personnes comme le Club de Rome ou le FEM s’enthousiasment pour des technologies comme l’optogénétique. Des cercles de personnes voient comme solution aux problèmes mondiaux la réduction de la population ou le « Great Reset ». Un « Great Reset » dont l’objectif, selon le FEM, est qu’en 2030, nous ne possédions plus rien et soyons malgré tout heureux.

Peut-être heureux grâce à la manipulation optogénétique appliquée ?

Sources / Liens :

Optogenetik:

Optogenetik ohne operativen Eingriff:

LED mit Sensor

LED- Forum und nahe stehende Personen zum WEF:

Andreas Huber:

Club of Rome, WEF:

Europäische Kommission:

Ticket:

SE-449



Source link

One thought on “Optogénétique – la voie planifiée vers un contrôle sans faille de nos cerveaux ? — Science et Technologie –”
  1. Tout ça est débile!
    J’étais pré-adolescent et l’on disait qu’à l’époque où nous vivons nous n’aurions besoin que d’une simple pilule pour satisfaire tous nos besoins alimentaires, j’ai même gâché un repas de noël en reprenant un adulte qui balançait cette ineptie en lui disant du haut de mes 12 ans, que c’était ridicule de ne pas comprendre qu’une simple pilule ne pourrait jamais satisfaire un système organique tel que le nôtre, une seule pilule aussi efficace serait-elle ne peut satisfaire un système digestif aussi complexe que celui mammifère… mais, bon, à cette époque là, on traitait pas les adultes de ridicule, même avec raison.
    À la même époque, on parlait encore des 12 anneaux de Saturne, on est à peine plus de 40 ans plus tard là.
    Il y a encore 6 ans, la publicité faisait la réclame pour les supers grands écrans tv ultra-plats incurvés intégrant la technologie 3D… production actuelle des films 3D, que tchi! Pourtant ça se fourguait cher ces conneries là, pareil le soi-disant 4k, les gens croient bêtement acheter cette technologie avec leurs téléviseurs… gros bêtas va.
    Tout ça pour dire, que ce sont des conneries avec lesquelles on agite nos cerveaux pour les occuper à ne pas voir l’essentiel et le vrai… tous minables, nains et chétifs! et, ils commandent.
    Il n’y a pas et il n’y aura pas d’intelligence artificielle dans ce siècle, tant qu’il n’y aura pas une entité disposant d’un cortex plus puissant que le nôtre pour le “casser”, notre cerveaux sait instinctivement qu’il n’a aucun intérêt à se dévoiler à un semblable.
    Donc, tout ça se sont des effets d’annonce, dans cinq ans, ce sera autre chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.