1. Campagne de dons Juin 2022

    Chers amis lecteurs. Nous lançons une nouvelle campagne de dons pour ce mois de Juin et nous comptons sur vous pour nous aider à continuer notre travail de réinformation. Comme vous le savez, l’entretien et le fonctionnement de notre site ont un certain coût, et nous dépendons presque entièrement de vos dons pour en assurer le financement. Réseau International a besoin de vous plus que jamais pour assurer la continuité de son travail de réflexion et de réinformation

    Total dons 17 589,09 €

Un soldat israélien a été fait prisonnier par les forces pro-russes dans la région de Lougansk contrôlée par Moscou, selon une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

On y voit Vladimir Kozlovsky exhiber sa carte d’identité israélienne et s’identifier comme une personne qui fournit des systèmes de communication et d’information fiables (signal operator) dans les forces de renseignement ukrainiennes.

Dans la vidéo, Kozlovsky raconte qu’il aurait tenté de quitter l’Ukraine après l’intervention russe en passant par la frontière slovaque… Mais des agents frontaliers l’ont arrêté et recruté dans l’armée, tout en laissant partir sa femme et son enfant, ont rapporté les médias israéliens.

Après être resté à Lougansk, Kozlovsky a affirmé que son unité avait été bombardée par l’artillerie russe et qu’il avait ensuite été fait prisonnier après la fuite de ses commandants.

« Nous avions des armes mais nous ne savions pas comment les utiliser. Ils ne nous ont pas formés et nous ont envoyés sur le champ de bataille sans nous dire que nous allions nous battre. Ils nous ont jetés comme de la chair à canon », a-t-il dit.

En réaction, le ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré au site d’information Ynet qu’il avait pris connaissance du dossier.

Le 24 février, le président russe Vladimir Poutine a annoncé le lancement d’une « opération militaire spéciale » en Ukraine visant à « démilitariser » et « dénazifier » le pays, dans l’objectif de protéger les populations du Donbass, en proie à des bombardements depuis 2014.

Cette offensive est dénoncée par Kiev et ses alliés comme une guerre d’invasion et a donné lieu à de nombreuses sanctions des pays occidentaux contre la Russie.

source : Al Manar



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.