En Australie, un couple observe l’inondation qui a emporté leur maison, début 2022.

4 juillet 2022 à 16h17,

Durée de lecture : 3 minutes

Monde
Climat

Depuis le 25 juin, le Japon affronte l’une des pires vagues de chaleur de son histoire. Dimanche 3 juillet, pour la neuvième journée consécutive, le thermomètre a dépassé la barre des 35 °C dans la capitale de l’archipel. Depuis 1875, date du début des archives de l’Agence météorologique, jamais une telle canicule n’avait été enregistrée à Tokyo. À 100 kilomètres au nord-ouest, la ville d’Isesaki a même vu le mercure franchir les 40 °C.

En cette période de l’année, les températures dépassent rarement les 30 °C au pays du Soleil levant. Le Japon devrait en fait se trouver en pleine saison des pluies. Mais pour la première fois, celle-ci s’est achevée à la fin du mois de juin… au lieu de fin juillet.

L’Australie à nouveau balayée par les pluies diluviennes

8 000 km plus au sud, l’Australie croule sous les pluies torrentielles. Depuis samedi 2 juillet, la ville de Sydney et ses environs sont frappés par de nouvelles inondations. L’ordre a été donné à plus de 30 000 habitants de quitter leur domicile et le téléphone des services d’urgence ne cesse de sonner. Ces dernières 24 heures, les secouristes sont intervenus à 85 reprises pour sauver des personnes piégées dans leurs voitures ou bloquées dans leurs maisons inondées.

Au large de la métropole, la mer déchaînée de Tasman a surpris les 21 membres d’équipage d’un cargo long de 150 mètres. Le sauvetage par hélitreuillage des marins a dû être reporté en raison des conditions météorologiques, a rapporté la police.

Une fois encore, le lien avec le changement climatique n’est plus à prouver. « Les gouvernements doivent s’adapter et s’assurer que nous répondons à l’environnement changeant dans lequel nous nous trouvons », a d’ailleurs déclaré Dominic Perrottet, Premier ministre de la Nouvelle-Galles du Sud. « Il ne fait aucun doute que ces événements deviennent plus fréquents ». En mars, un épisode pluvieux similaire avait entraîné la mort de 20 personnes.

En Chine, un typhon brise un navire en deux

Ces aléas climatiques ont également touché la Chine. Samedi 2 juillet, le typhon Chaba s’est abattu sur un navire d’ingénierie, dans la mer de Chine méridionale, à 300 km au sud-ouest de Hong Kong. « Il a subi des dommages importants et s’est brisé en deux morceaux », a déclaré le service aérien du gouvernement de la région autonome.

Seuls trois membres de l’équipage sur trente ont pu être secourus et emmenés à l’hôpital. « Selon le dernier bilan établi le 4 juillet à 15 h 30, les équipes de sauvetage ont trouvé et repêché 12 corps de victimes présumées », a par ailleurs rapporté le Centre de recherche et de sauvetage maritime du Guangdong, la province chinoise voisine. Sur les lieux de l’accident, des vents de 144 km/h et des vagues de 10 mètres de haut ont été observées.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d’une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.