Carte future possible de l’Ukraine, qui sera divisée en une partie UE et une partie russe.

Trois à cinq régions de l’Ouest rejoindront l’UE.

Le centre et le sud-est de l’Ukraine rejoindront la fédération russe.

Nouvelle vague de violence proche ?

Les fascistes ukrainiens menacent de faire la révolution si Zelensky accepte.

Près de 50 milliards de dollars de bénéfices supplémentaires pour la Russie grâce à l’augmentation des prix de l’énergie.

Poutine : le vieil ordre mondial ne reviendra jamais

***

Le président ukrainien Zelensky est prêt à céder de grandes parties de l’Ukraine à la Russie en échange d’une promesse d’adhésion permanente à l’UE. C’est du moins la ferme conviction de Illia Kyva, ancien candidat à la présidentielle de 2019 et député du parti Plateforme Pour la Vie, qui est d’opposition, jusqu’à ce qu’il en soit expulsé en mars 2022 en raison de son soutien à l’invasion russe. Et tandis que les Américains envoient de l’artillerie de plus en plus lourde dans le pays en partie déchiré par la guerre, les appels en Europe se font de plus en plus forts pour que l’Ukraine accepte d’être divisée en une partie qui irait à l’UE et une autre partie, qui deviendrait russe.

Trois à cinq régions de l’Ukraine occidentale seraient annexées à l’UE. Les régions du centre et du sud-est du pays deviendront membres de la fédération russe, a écrit Kyva sur son canal Telegram. Kyva se base sur une source proche du bureau du chef de l’Etat. Selon lui, le régime de Kiev exige des garanties quant à la fin des hostilités, qui ont été désastreuses pour l’armée ukrainienne.

Zelensky souhaite également que l’Ukraine obtienne non seulement le statut de membre candidat de l’UE – un avis de la Commission européenne qui est soutenu aux Pays-Bas par le cabinet Rutte (qui dit : « la guerre en Ukraine est aussi notre guerre ») – mais aussi qu’elle devienne un membre définitif. Le leader ukrainien garde sans nul doute un œil fermé du côté de la Turquie, qui est membre candidat depuis 23 ans, mais dont l’adhésion ne fait que s’éloigner.

L’extrême droite menace de déclencher une révolution

Si Zelensky, qui a signé en 2019, sous la pression de l’Allemagne et de la France, la formule dite de Steinmeier, qui prévoyait de permettre la création d’États autonomes pro-russes dans le Donbass, cède effectivement des parties de l’Ukraine à la Russie, il peut s’attendre à une nouvelle vague de violence.

Yuri Gudymenko, le leader de l’extrême droite Democratic Ax, menace d’une révolution avec « un million de personnes dans les rues, après quoi le gouvernement cessera d’être le gouvernement ». Dmytro Yarosh a prévenu que Zelensky « perdra la vie… Il sera pendu à un arbre s’il trahit l’Ukraine ».

Des armes plus lourdes pour l’Ukraine, mais l’Occident se lasse de la guerre

Les signaux indiquant que les parties belligérantes – Ukraine/OTAN contre Russie – se dirigent vers une fin de la guerre sont de plus en plus forts. Alors que les Américains ont promis à Zelensky 5,6 milliards de dollars supplémentaires et qu’ils envoient à l’Ukraine davantage de missiles lourds GLMRS d’une portée variant d’un minimum de 70 km à un maximum de 300 km, alors que les coûts de la guerre montent en flèche, les appels dans les capitales occidentales en faveur d’une solution se font de plus en plus forts.

Le président français Macron, dont le pays est désormais complètement coupé du gaz naturel russe, a même littéralement déclaré que « l’Ukraine doit décider elle-même si elle fait des concessions territoriales à la Russie afin de mettre fin à la guerre », ce qui était jusqu’à présent absolument non négociable. Plus tôt, l’illustre Henry Kissinger a suggéré que l’Ukraine ferait mieux d’être divisée avant que la guerre ne devienne complètement incontrôlable.

D’ici la fin de l’année, l’économie de l’Ukraine aura diminué de 45%. Pour la Russie, cela sera compensé par près de 50 milliards de dollars de bénéfices supplémentaires provenant des ventes d’énergie, prouvant une fois de plus que les sanctions occidentales – pour lesquelles nous, en tant que citoyens, payons toujours le prix fort (carburant, énergie, nourriture) – se sont complètement retournées contre nous.

Poutine : l’ancien ordre mondial ne reviendra jamais

Selon le président russe Poutine, « c’est une erreur de suggérer que l’on peut attendre la fin de cette période de turbulences et que les choses reviendront à la normale, que tout redeviendra comme avant. Ce n’est pas le cas ». Les changements que le monde subit actuellement sont, selon lui, « fondamentaux, radicaux et irréversibles », a-t-il déclaré hier au Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF).

Même si les élites de certains pays occidentaux « s’accrochent encore aux ombres du passé », le monde unipolaire, dirigé par les États-Unis et l’Occident, est, selon lui, définitivement révolu. Le fait que c’était précisément l’objectif des mondialistes en déclenchant le conflit en Ukraine en 2014 et en provoquant la guerre cette année fournira un nouveau fourrage pour les théories conspirationnistes selon lesquelles l’Occident et la Russie pourraient être de mèche dans les coulisses pour créer un Nouvel Ordre Mondial, qui doit finalement être placé sous une sorte d’autorité centralisée.

source : Xander Nieuws

via EuroSynergies



Source link

One thought on “« Zelensky est prêt à céder une grande partie de l’Ukraine à la Russie en échange de l’adhésion à l’UE »”
  1. Visiblement l’auteur de cet article perçoit les messages mais, il ne comprend pas leurs significations.
    Macron est dans un entonnoir là, il doit soit satisfaire ses concepteurs, soit satisfaire le peuple qui l’a laissé en fonction mais lui a déjà démontré qu’à n’importe quel moment, sans crier garde, il peut débarquer avec une telle violence en lui qu’il sera bien impossible la fois prochaine de le stopper.
    Donc, quand il met la pression sur cette insignifiance de Zelinsky, c’est qu’il fait le choix de défier ses créateurs, car comme Zelensky, c’est un figurant du spectacle, un acteur, qui dorénavant sait que dans ce scénario, le rôle peut être véridiquement mortel, donc il se risque, d’ailleurs on voit déjà comment une certaine presse lui colle aux basques.
    Quant à Kissinger, faut juste comprendre que l’ancêtre voit qu’avant de mourir il est forcé de se rendre compte à quel point ses vues sur le monde étaient erronées, à quel point il s’est planté et par le fait à contribué à faire se planter comme des joncs qui vont se faire récolter toute une génération formée à succéder à la sienne, on a la même connerie au féminin à l’Académie, la Carrère d’Encausse, soi-disant super spécialiste de la Russie, les écrits de tout ce ramassis de connards sont là, ils voyaient rien, captaient rien, parce qu’ils sont convaincus que les choses sont; parce qu’elles émanent de leur volonté.
    C’est pourquoi il est totalement imbécile de prêter une quelconque complicité entre Russes et Occidentaux, de croire avoir tout compris des intentions de ces derniers à propos de la mise en place de ce soi-disant nouvel ordre mondial, c’est même totalement imbécile d’avoir cru en la possibilité de l’établissement d’un tel nouvel ordre, sans avoir réfléchit une seconde à ce que pourrait concevoir le reste de l’humanité non occidentale, qui n’est quand même pas une quantité négligeable, c’est carrément con d’ailleurs!
    Poutine dit la vérité et décrit une réalité qui était observable dès le 25 février, le monde avait définitivement changé à cette date là, seuls les petits esprits étriqués et suprémacistes sont incapables d’accepter cette réalité, plus rien ne peut revenir à une situation antérieure, car les faux forts, vrais menteurs et manipulateurs, assassins en masse, idiots congénitaux arrogants et prétentieux sont au grand jour sur toutes les places publiques du monde, en même temps, c’est du simultanée. Ça pardonne pas!
    Ce ne sont que d’abjects individus qui tout au long de ces cinquante dernières années se sont montrés incapables d’idéaux de paix et d’altruisme, ils sont ce qu’ils sont instinctivement et intrinsèquement, de violents agressifs qui jusqu’ici n’ont contribué qu’à la destruction du bien commun, de la vie elle-même, de tous les avantages hérités de leurs passés par les différentes communautés humaines, ce qu’ils n’avaient pour eux, une histoire, un passé, une vraie culture… et qu’ils étaient forcés d’admirer chez les autres, à force de jalouser ce qu’ils ne pourront jamais avoir, ils le détruisent.
    Des malfaisants héréditaires, voilà ce qu’ils sont, il n’y a que des abrutis qui puissent croire en leurs fables et légendes, passées ou à venir, ce ne sont ni des bâtisseurs, ni des créateurs par conséquent ils sont formellement incapables de concevoir quoi que ce soit qui puisse compter dans n’importe quel avenir, puisqu’ils n’ont pas d’avenir.
    La société inhumaine qu’ils ont créé exigeait de chacun de ne penser qu’à soi et veiller à ses propres intérêts, c’est de la merde!
    L’Humanité a une seule et unique planète en partage, les idéaux où sont absent Amour et Paix ne peuvent que la conduire à sa destruction, donc, nous n’en avons rien à foutre de leurs connaissances qui prétendent améliorer l’Homme, ils ne l’ont pas créé, par conséquent ils n’ont aucun droit d’y toucher, s’ils persistent, l’Homme sera en droit d’exterminer cette menace qui se tiendra devant lui.
    Le monde tel qu’il se met en place actuellement, est celui qui se fonde sur les connaissances acquises et pratiques qui, après être passé aussi prêts de sa destruction totale, sera en mesure proposer aux Hommes les moyens de gérer les conflits et les batailles de tous les jours, il est pas question d’être béni-oui-oui, mais, justes, rationnels, meilleurs, toutes choses à notre portée tant que nous le voudrons.
    Dans ce monde, il ne sera pas question de nier ou réprimer ses pulsions agressives, il s’agira de les canaliser.
    Les conflits seront toujours inévitables, notre réussite ou notre échec résideront dans notre capacité à savoir les gérer, intelligemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.