Selon les déclarations d’officiels US, les forces régulières des pays de l’OTAN ne sont pas engagées dans les combats en cours en Ukraine.

Cependant, des forces paramilitaires constituées de vétérans des forces spéciales d’une douzaine de pays de l’Alliance militaire occidentale opèrent en Ukraine orientale.

L’un des groupes paramilitaires étrangers le plus important s’est donné pour nom « Mozart » en opposition au groupe russe PMC « Wagner », un groupe paramilitaire activement engagé dans les combats au Donbass.

« Wagner » nie depuis sa création tout lien avec le gouvernement russe et le ministère russe de la défense a toujours affirmé que les éléments de Wagner ne faisaient pas partie des troupes régulières.

De la même façon, « Mozart » nie tout lien de subordination avec le commandement conjoint OTAN ou avec le Pentagone.

Tous ces groupes paramilitaires, privés ou pas, ont été créés par les services spéciaux et sous-traitent la guerre de 5ème génération.

Il existe un autre groupe moins important que « Mozart » et dans lequel se trouvent des combattants « irréguliers » français. Il s’agit du groupe « Baguette ».

Regroupant majoritairement des combattants francais, britanniques, néerlandais et polonais, ce groupe se bat à Kharkov. Il subit depuis quelques jours le déluge de feu de l’artillerie russe (de 40 000 à 60 000 obus par jour en moyenne sur toute l’étendue du front avec un pic atteint de 105 000 obus/jour). C’est dans ce groupe qu’un deuxième jeune « volontaire » français, âgé d’une vingtaine d’années, a été tué en Ukraine. La manière dont la mort de cet irrégulier a été annoncée par le Quai d’Orsay ne laisse subsister aucun doute possible sur l’utilisation par Paris de groupes paramilitaires contre la Russie en Europe de l’Est.

Près de 85% des informations relatives à la guerre en Europe orientale relèvent de la propagande de guerre dans sa forme la plus classique. Plus aucun pays au monde ne dispose de médias libres en 2022 et ce fait est assez important pour être souligné. Ceux de l’Empire se sont révélés plus soumis au diktat de la propagande militaire que tous les autres systèmes similaires appartenant aux pays qualifiés d’autocratiques.

Il aurait été intéressant de savoir ce que penseraient Mozart ou Wagner de l’usage de leurs patronymes en tant que nom de code de compagnies de mercenaires post-modernes sous-traitant pour des gouvernements s’ils étaient encore en vie.

En attendant, la musique continue sa régression et s’apparente de plus en plus au bruit chaotique d’explosions aléatoires.

« La vie, c’est peut être cela, un rêve terrifiant ». (Joseph Konrad)

source : Strategika 51



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.