La production pétrolière et gazière du projet Sakhalin-1 (Extrême-Orient russe) s’est effondrée après les retraits d’Exxon-Mobil et de Shell du fait des sanctions unilatérales occidentales.

Elle est tombée de 220 000 barils par jour à seulement 10 000, soit 22 fois moins.

La perte enregistrée s’élève à 38 milliards de roubles. Elle devrait affecter tout le développement de la Sibérie.

L’interruption brutale de la production a abimé les infrastructures. Lorsqu’elles seront remises en route, une partie des hydrocarbures sera gâchée et ne pourra pas être récupérée.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.