Selon plusieurs sources, à Bordeaux, un responsable des Jeunes avec Marine a été agressé à la terrasse d’un café. Il y aurait eu au moins une trentaine d’agresseurs. Il évoque «un guet-apens» et entend déposer plainte.

Le candidat du Rassemblement national (RN) dans la deuxième circonscription de Gironde aux législatives de juin dernier, Pierre Le Camus, a été agressé avec un groupe d’amis à une terrasse de café dans le quartier de Mériadeck à Bordeaux, selon plusieurs sources dont Sud Ouest. Les faits se seraient déroulés dans la nuit du 8 au 9 juillet, vers 1h du matin. Appelée, la police a dénombré une trentaine d’agresseurs.

Selon la version de Pierre Le Camus auprès du site actu.fr, ses agresseurs auraient dénoncé les convictions politique de ce responsable départemental des Jeunes avec Marine, criant «Bordeaux, antifas ! La rue est à nous !». Après avoir reçu des coups, Pierre Le Camus s’en serait sorti avec des contusions au visage. Il compte porter plainte.

«C’était un guet-apens», a-t-il réagi auprès du média en ligne. Il s’agirait selon le militant RN de représailles après des événements survenus dans la soirée du 24 au 25 janvier : l’«affaire de Saint-Michel», pour laquelle une enquête est en cours. Selon actu.fr, des «militants de Bordeaux Nationalistes s’en sont pris à un groupe de jeunes» cette nuit-là. Pierre Le Camus affirme n’avoir aucun lien avec cette affaire et dénonce «un amalgame».

La députée du RN Edwige Diaz a interpellé sur Twitter le maire écologiste de Bordeaux Pierre Hurmic et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin : «Hier soir, à Bordeaux, une quarantaine de militants d’extrême gauche ont violemment agressé notre responsable de Génération nation Pierre Le Camus et plusieurs de ses amis. Qu’attendez-vous Gérald Darmanin [et] Pierre Hurmic pour mettre fin à l’impunité de ces factieux ultra-violents ?»

Les pompiers ont secouru les blessés. Le frère de Pierre Le Camus a eu le nez cassé avec 21 jours d’incapacité totale de travail, selon actu.fr, et deux autres jeunes hommes ont été blessés.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.