Le nombre de tests a “de nouveau franchi” la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé.

Avec plus de 3 millions de tests PCR et antigéniques validés entre le 27 juin et le 3 juillet contre un peu plus de 2,1 millions la semaine précédente, la direction des statistiques (Drees) observe dans un communiqué “une forte augmentation”.

Tombé à un peu plus d’un million fin mai, le nombre de tests ne cesse de remonter depuis, un peu plus nettement chaque semaine. Si le nombre de tests est en hausse “pour l’ensemble des tranches d’âge” (+41 %), il est encore plus marqué chez les 16-25 ans (+58%).

L’usage du dépistage du Covid-19 par test PCR reste une pratique de diagnostic controversée, des experts scientifiques rappelant qu’il existe une nette différence entre être testé positif au virus et le fait d’éprouver des symptômes de ce même virus, à l’instar de l’épidémiologiste Laurent Toubiana qui assénait déjà en octobre 2020 sur FranceSoir : « Ce n’est pas une épidémie de Covid-19 que nous vivons, mais une épidémie de tests ».

Voir aussi : Tout ce que l’on ne nous dit pas sur les tests PCR. “Epidémie de tests”





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.