par Andrei Martyanov.

Vous vous souvenez que je n’ai pas hésité à citer Bachman-Turner Overdrive il y a quelques jours ? Maintenant, Vladimir Poutine les cite, en quelque sorte :

Qu’est-ce qu’il veut dire par là ? C’est exactement ce qu’il veut dire et ce contre quoi j’ai mis en garde pendant des années, l’opération militaire spéciale est une résolution cinétique à l’effondrement de la Pax Americana.

« Ils auraient dû réaliser qu’ils avaient déjà perdu dès le début de notre opération militaire spéciale, car son début signifie aussi le début d’un effondrement complet de l’ordre mondial américain ».

Ils n’ont toujours pas reconnu que, tandis que la Russie jouait relativement gentiment, ils avaient la possibilité d’organiser leur défaite avec le décorum et les subtilités diplomatiques appropriés, et, peut-être même, d’en tirer profit à long terme. Mais ce n’est pas ainsi que les « élites » occidentales sont élevées et « éduquées » et elles redoublent d’efforts, violant ainsi le principe essentiel pour sortir du trou profond – il faut arrêter de creuser pour avoir une chance. Mais pas ces gens-là.

Je sais également que les forces armées russes n’utilisent qu’une petite partie de leurs forces dans l’opération militaire spéciale et que même cette petite partie, aidée par les milices héroïques de la RPL et de la RPD, a démoli les forces armées ukrainiennes (FAU) en tant que force organisée en 3 mois. Vous n’avez pas besoin de m’écouter sur ce point – un certain nombre d’experts militaires américains (et européens) admettent qu’avant l’opération militaire spéciale, les FAU étaient la deuxième plus grande armée d’Europe, après la Turquie, et probablement la deuxième en termes de capacité militaire, sans parler du fait qu’elles bénéficiaient de l’ISTAR et d’un commandement direct de l’OTAN.

C’est pourquoi je répète ad nauseam : ce n’est pas l’Afghanistan 2.0, c’est bien pire pour le monde occidental et ce spécimen n’est que le premier à être écarté du pouvoir, parce qu’il a, notamment par ses relations publiques sophomoriques, puissamment contribué à transformer le Royaume-Uni, déjà sans importance pour le nouvel ordre mondial émergent, en un véritable cirque. Regardez ce type :

Il y a imbécile écrit sur tout le visage. Si les fiers Britanniques n’ont pas pu reconnaître ce pour quoi ils ont voté (non pas que les travaillistes soient meilleurs en quoi que ce soit), alors ils méritent totalement ce pour quoi ils ont voté. Qui est le prochain ? Olaf Scholz ? Possible ! Qui avons-nous dans la chaîne de commandement aux États-Unis si Joe est écarté d’une manière ou d’une autre ? Et bien :

Seigneur, ayez pitié de nous tous en Occident, parce que ça ne va pas bien se terminer, surtout quand Poutine dit ouvertement : vous voulez combattre la Russie ? Essayez. Qu’est-ce qu’on n’a pas encore vu ? J’ai quelques spéculations dans le domaine militaire dans lesquelles je peux me laisser aller, mais même ce que nous savons à ce jour est suffisant pour conclure – et, encore une fois, je parle de cela depuis des années – que l’Occident combiné (lire les États-Unis et l’OTAN) a perdu la course aux armements. Ils ne peuvent pas non plus saisir la portée des choses.

« Selon Bloomberg, citant des experts, la Russie semble être en passe de connaître cette année une récession beaucoup moins grave que prévu initialement. Selon eux, la hausse des livraisons de pétrole a atténué l’impact des sanctions américaines et européennes. Selon la publication, les économistes de JPMorgan Chase, Citigroup et d’autres grandes banques réduisent leurs prévisions de baisse de la production cette année à seulement 3,5%. Les responsables russes, dont certains prévoyaient une contraction pouvant atteindre 12%, s’apprêtent maintenant à actualiser leurs prévisions pour les ramener à moins de la moitié de ce chiffre ».

Ce sont des crétins qui dirigent l’Occident combiné. Lisez sur mes lèvres : ces gens ne peuvent pas trouver leur propre cul avec leurs deux mains dans une pièce bien éclairée. Bonne chance à nous tous, car, en effet, nous n’avons encore rien vu.

source : Reminiscence of the Future

traduction Réseau International



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.