Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a procédé le 9 juillet 2022 à une rotation de plusieurs de ses ambassadeurs. Il a notamment rappelé ceux en poste en Hongrie, en Norvège, en République tchèque, en Inde et surtout son représentant à Berlin, Andreij Melnyk.

Celui-ci pourrait devenir ministre adjoint des Affaires étrangères. Cependant ses opinions et son action font l’objet de nombreuses polémiques.

Melnyk est un disciple de Stepan Bandera (« notre héros ») qu’il célèbre à chaque occasion possible et dont il nie la responsabilité dans les massacres de la Seconde Guerre mondiale. En outre, il a prétendu que l’Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN) n’a pas massacré de juifs, provoquant une réponse cinglante d’Israël, ou encore a minimisé le massacre des Polonais, provoquant une réponse tout aussi cinglante de la Pologne. Melnyk a aussi accusé le président allemand Frank-Walter Steinmeier d’avoir travaillé pour la Russie ce qui a suscité l’indignation de toute la classe politique allemande. Enfin, il n’a cessé de dénoncer le manque d’entrain de l’Allemagne, de la France et de l’Italie à livrer les armes qu’ils ont promises.

En ce qui concerne son action, il n’est pas parvenu à interrompre la réparation par Siemens d’une turbine russe nécessaire à Gazprom pour le transit de son gaz vers l’Europe. En outre, Melnyk n’est pas parvenu à débloquer le programme d’aide financière allemand de 9 milliards de dollars. celui-ci est bloqué par le ministre des Finances, Christian Lindner, en rétorsion de la dette paneuropéenne pour l’Ukraine qu’a institué la Commission de Bruxelles.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.