image_pdfimage_print

On a appris que la marine russe mettait au point un nouveau « tueur de porte-avions », le missile balistique « Zmeevik » doté d’une ogive hypersonique. Le public en a été informé le 12 juillet par TASS, citant plusieurs sources proches du ministère russe de la Défense et du complexe militaro-industriel russe.

L’une des sources a déclaré que ce développement était en cours « depuis longtemps ». Selon lui, le Zmeevik est conçu pour détruire les grands navires de surface, « principalement les porte-avions ».

Une autre source précise que le missile pourrait entrer en service dans les forces côtières de la marine. Il a ajouté qu’en termes de caractéristiques, le Zmeevik ressemble aux missiles chinois DF-21D et DF-26, dont la portée peut atteindre 4000 km.

L’Association de recherche et de production de la construction de machines Reutov, une société militaro-industrielle située dans la région de Moscou, n’a pas voulu commenter cette information à l’agence. On sait toutefois que les missiles antinavires hypersoniques Tsirkon, les unités de combat Avangard pour les ICBM UR-100N UTTH et Sarmat, le MRK Bastion avec les missiles antinavires supersoniques Oniks et d’autres produits similaires y ont été développés et fabriqués.

Notez que les entreprises du complexe militaro-industriel ne sont pas tenues de fournir des explications si elles risquent de nuire à la capacité de défense du pays. En outre, il arrive que le nom du fabricant de munitions lui-même soit classifié. Par exemple, on ne sait toujours pas officiellement qui a développé et où sont fabriqués les missiles balistiques air-sol russes Kh-47M2 « Kynzhal ».

source : Reporter



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.