Les pays occidentaux contribuent à la crise alimentaire mondiale en entravant les exportations de céréales russes, a déclaré vendredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Lavrov.

fghj

Un champ de blé en Russie

Le ministre a fait référence à la question des céréales ukrainiennes qui ne peuvent pas quitter les ports du pays en raison du conflit militaire dans la région et aux préoccupations subséquentes concernant la sécurité alimentaire mondiale, lors de son intervention à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 en Indonésie.

« Les statistiques montrent clairement que les céréales bloquées dans les ports ukrainiens représentent moins d’un pour cent de la production mondiale, et qu’elles n’ont donc aucun impact réel sur la sécurité alimentaire. Il suffit que l’Occident cesse de bloquer artificiellement nos livraisons aux pays qui ont commandé nos céréales« , a déclaré M. Lavrov, cité par l’agence de presse TASS.

La Russie, avec l’aide de la Turquie, est prête à assurer le passage en toute sécurité des convois vers la mer Méditerranée, puis vers les marchés des acheteurs, a déclaré M. Lavrov, ajoutant que certains pays occidentaux cherchent à compliquer le processus.

« Le problème est que nos collègues occidentaux sont désireux de créer un mécanisme international de surveillance de ce processus, avec la participation des forces de l’OTAN. Nous comprenons très bien leur intention« , a-t-il expliqué.

La Russie, premier exportateur mondial de blé, s’attend à récolter une quantité record de céréales cette année. Le pays a déclaré en début de semaine qu’il avait commencé à vendre ses céréales à des nations « amies », contre des roubles.

Le marché mondial des céréales a été durement touché par l’interruption des exportations de la Russie, de l’Ukraine et d’autres grands producteurs de blé, comme l’Inde et le Kazakhstan. Ces deux derniers pays ont interdit les exportations de blé pour assurer la sécurité alimentaire de leur pays. Ces événements ont entraîné une flambée des prix des céréales et des avertissements concernant une crise alimentaire mondiale.

****

Poutine commente la dépendance de l’Occident aux combustibles fossiles

Le président russe a fait remarquer que l’UE a fait beaucoup de « bruit » à propos des énergies alternatives, mais qu’elle revient maintenant au charbon.

L’Occident a fait beaucoup de bruit autour des sources d’énergie alternatives avant de revenir finalement aux combustibles fossiles, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine.

M. Poutine a fait cette remarque lors d’une réunion avec les lauréats du concours « Leaders de Russie ».

« Nos collègues des pays occidentaux faisaient beaucoup de bruit à propos de l’environnement et de la limitation des émissions, etc. Aujourd’hui, ils se tournent vers la production d’électricité à partir du charbon », a déclaré le président.

Il a noté que de nombreux pays européens ont historiquement eu une production de charbon beaucoup plus élevée que la Russie, et maintenant, ils en auront encore plus.

M. Poutine s’est également exprimé sur la question de l’acceptation de l’énergie atomique, insistant sur le fait que « l’industrie de l’énergie nucléaire est respectueuse de l’environnement » et qu’elle constitue l’une des mesures clés pour améliorer le climat et l’environnement. Le président a affirmé que si cette question était abordée « correctement », elle pourrait contribuer à développer l’économie tout en préservant l’environnement. Il a noté que la Russie avait une telle approche « compétente ».

Bloomberg a précédemment rapporté que les projets de l’UE visant à passer à des énergies renouvelables propres et à atteindre la « neutralité climatique » d’ici à 2050 pourraient être compromis, car cet effort nécessiterait que l’Union dépense jusqu’à 1 000 milliards d’euros chaque année au cours des prochaines décennies, selon les estimations de la Commission européenne.

RT : 7 juillet 2022

Source : https://www.rt.com/business/558650-western-sanctions-failed-putin/

Traduction Arrêt sur info



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.