Un tribunal de première instance de Moscou a condamné le 18 juillet Google à une amende de 21 milliards de roubles, l’accusant notamment d’héberger des contenus qui « favorisent délibérément la propagation de fausses informations » sur l’offensive russe en Ukraine, a annoncé le gendarme russe des télécoms Roskomnadzor, rapporte Capital.

En euros, cette amende représente la somme importante de 363 millions d’euros, ce qui représente 10% de son chiffre d’affaires annuel en Russie. Roskomnadzor a précisé que la société Google avait maintes fois fait l’objet de poursuites administratives concernant la violation des lois russes relatives à la suppression de fausses informations, et qu’une amende basée sur son chiffre d’affaires annuel devait donc s’appliquer.

Roskomnadzor a cité des contenus publiés sur la plateforme YouTube, qui appartient à Google et qui « favorise délibérément la propagation de fausses informations sur le déroulement de l’opération militaire spéciale en Ukraine diffamant les forces armées de la Fédération de Russie ; de matériels promouvant des opinions extrémistes et l’idéologie d’organisations terroristes, ainsi que contenant des instructions pour fabriquer des explosifs ».

Dans l’immédiat, Google n’a pas réagi à cette amende historique. Il demeure toutefois improbable que le géant américain s’en acquitte, l’entreprise ayant quitté la Russie après le début de l’intervention militaire russe en Ukraine.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.