Les Occidentaux pensaient que les sanctions contre la Russie, à la suite de l’opération militaire en Ukraine, allaient réduire réduire le rouble à néant. Or, il s’est redressé. Analyse de notre journaliste Vera Gaufman.

«A la suite de nos sanctions sans précédent, le rouble a été presque immédiatement réduit en décombres», a tweeté le président américain Joe Biden, le 26 mars dernier – soit un mois après le lancement de l’opération militaire russe en Ukraine, que les Occidentaux ont souhaité sanctionner par une batterie de mesures économiques. Or, le rouble a actuellement atteint un niveau supérieur à celui d’avant l’offensive : le dollar valait plus de 80 roubles avant fin février, il n’en vaut désormais plus que 52. Une hausse du rouble jugée même excessive par le gouvernement russe, car elle handicape les exportations du pays. «55-60 roubles pour un dollar est un taux trop élevé surtout dans un contexte de déflation et de taux d’intérêt élevés. Pour notre industrie, c’est un taux entre 70 et 80 roubles pour un dollar qui est équilibré», déclarait ainsi le premier vice-président du gouvernement russe, Andreï Beloussov, le 16 juin dernier.

Le point avec notre journaliste Vera Gaufman.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.