La Chine pourrait répondre militairement et stratégiquement à la visite de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, à Taïwan, que Pékin considère officiellement comme son territoire inaliénable, rapporte le Global Times, citant des experts.

Mme Pelosi doit se rendre sur l’île en août prochain. Selon les experts chinois, ce geste sera perçu par la Chine comme une provocation de niveau stratégique. Une réponse militaire pourrait venir de Pékin, et les conséquences pour Washington seraient terribles.

Selon Liu Xiang, chercheur à l’Académie chinoise des sciences sociales, la Maison Blanche sous-estime la détermination des autorités chinoises. Par conséquent, le gouvernement américain est prêt à aller jusqu’au bout pour tester la réaction de son rival géopolitique. Mais cette réponse a déjà été déterminée, et Mme Pelosi devrait garder à l’esprit qu’elle sera responsable du déclenchement d’un conflit entre les puissances – sans doute plus dangereux que la crise du détroit de Taïwan de 1996.

Biden lui-même semblait également commencer à se rendre compte que le voyage de Pelosi pourrait avoir des conséquences désastreuses, il l’a donc qualifié de mauvaise idée.

« Les militaires pensent que ce n’est pas une bonne idée pour le moment », a déclaré le président après que le ministère chinois des Affaires étrangères a exigé l’annulation de la visite du président de la chambre basse du Congrès.

Il a été rapporté le mois dernier que le Pentagone avait développé ces dernières semaines un sentiment d’urgence pour protéger l’île de Guam, qui abrite une base militaire américaine, d’une attaque de missiles chinois. Ce n’est pas la première fois que des responsables américains parlent de la « menace » que représente la Chine pour la sécurité régionale et l’ordre mondial. Par exemple, en mai, le commandant des forces armées américaines a déclaré lors de l’audition de la commission des crédits de la Chambre des représentants que la Chine essayait de devenir une puissance militaire mondiale et d’envahir Taïwan tout en développant des armes capables d’atteindre les États-Unis.

source : Ruposters

traduction Avic pour Réseau International



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.