Coup d’arrêt au retour des soignants non vaccinés contre le Covid. Alors que le débat reprenait de l’ampleur, le gouvernement a décidé vendredi qu’ils ne seraient pas réintégrés, dans la foulée d’un avis négatif de la Haute autorité de santé.

L’académie de médecine, le conseil scientifique et la Haute autorité de santé ont un avis convergent (…) il est négatif” et “on suit l’avis des scientifiques“, a annoncé le ministre de la Santé François Braun, lors d’un déplacement en Seine-et-Marne.

Ils ne seront pas réintégrés“, a-t-il ensuite confirmé sur CNews.

Peu avant cette annonce, la HAS, dont les avis servent de base aux décisions de santé publique, s’était dite “favorable au maintien de l’obligation de vaccination contre (le) Covid-19” des soignants.

Voir aussi : Réintégration des soignants non vaccinés: la Haute Autorité de santé s’y oppose

L’avis de la HAS était d’autant plus attendu que les parlementaires avaient décidé jeudi qu’une éventuelle réintégration des soignants serait automatique dès que l’autorité donnerait son accord.

Un avis est dans la droite ligne d’autres positions récentes comme celle de l’Académie de médecine.

Voir aussi : Réintégration des soignants non vaccinés: l’Académie de médecine annonce sa “ferme opposition”

Légèrement moins tranché, le Conseil scientifique, sur le point de s’éteindre après avoir orienté pendant plus de deux ans les politiques du gouvernement face au Covid, s’est dit jeudi “très réservé” sur une réintégration.

D’autres grandes figures scientifiques, peu suspectes de complaisance envers les mouvances qualifiées “d’anti-vax”, estiment à l’inverse qu’il est temps de réintégrer les soignants non vaccinés.

C’est le cas de l’épidémiologiste Antoine Flahault qui a jugé mercredi sur Twitter que “le maintien de la suspension des soignants non vaccinés (n’était) plus fondé sur le plan scientifique” au vu de la perte d’efficacité des vaccins.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.