La charge mentale des femmes ne prend pas de vacances. Si mesdames veulent s’accorder un peu de répit durant la saison estivale, une étude de l’Ifop et du site Voyage avec Nous démontre que 66 % d’entre elles effectuent plus de tâches que leurs conjoints… même en vacances.

Des vacances en tous genres

Préparer les valises, choisir la destination ou encore le budget… Pour organiser leurs vacances d’été, les femmes n’ont pas le temps de se reposer, suscitant une importante charge mentale au cours des congés estivaux. Comme le confirme une étude de l’Ifop, publiée le 7 juillet dernier, l’une des premières à s’intéresser à la “charge mentale estivale”, “deux femmes en couple sur trois (66 %) disent en avoir fait plus que leur partenaire dans l’organisation des congés de cet été 2022″. L’enquête révèle que les femmes s’occupent en majorité des tâches ménagères, de l’organisation des vacances, tout en portant de l’attention aux enfants, même lors de la trêve estivale.

Pour François Kraus, directeur du pôle “Genre et sexualités” à l’Ifop : “Cette enquête montre que les vacances, qu’il s’agisse de leur préparation ou de leur déroulement, n’échappent pas au privilège de genre qui veut que les hommes en fassent globalement moins que les femmes dans la plupart des tâches liées à la vie de couple et aux enfants”. Le directeur ajoute que la conduite de la voiture familiale demeure “une chasse gardée masculine”. En effet, si elles sont en première ligne pour les tâches quotidiennes, les hommes prennent plus souvent le volant ; 58 % d’entre eux, comparé à 18 % des femmes, assurent le trajet. 

Si elles veulent échapper à la routine le temps des congés, le train-train quotidien est monnaie courante, même durant les vacances. Entre colère, fatigue et déception, d’aucunes rapportent que cela s’explique du fait de nos mœurs sociologiques.

Des habitudes sociologiquement ancrées 

Cette inégale répartition des tâches entre les Françaises et les Français est source de tensions chez les couples. Selon l’enquête, 42 % des personnes interrogées ont avoué s’être déjà disputées pour cette raison. 54 % d’entre elles s’occupent de la préparation des repas, contre 24 % des hommes. 53 % des femmes s’occupent du ménage et de l’entretien du lieu de vacances, contre 15 % des hommes, et 53 % des femmes s’occupent des courses, contre 22 % des hommes. Et cela, “malgré la plus grande disponibilité du conjoint”, comme l’évoque François Kraus.

Si la charge des femmes est un sujet d’actualité qui s’éternise, un article de l’Obs rapporte néanmoins que certaines femmes ne se verraient pas laisser leurs maris aux commandes. Cette nécessité de contrôler s’explique du fait de nos habitudes sociologiquement ancrées, selon cette même source, pour lesquelles les femmes “en viennent à croire que l’homme ne pourrait pas se débrouiller seul pour partir en vacances”.

Cette étude de l’Ifop a été réalisée via un questionnaire autoadministré en ligne du 22 au 24 juin 2022, peu avant les vacances estivales. Elle a été effectuée auprès de 1 099 personnes en couple, issues d’un échantillon de 1 503 personnes ; il est représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.