Sergueï Lavrov s’est insurgé contre ce qu’il considère être des «tentatives de Kiev» afin de tuer dans l’œuf l’accord céréalier signé le 22 juillet à Istanbul. Le ministre a mis en avant les «efforts de la délégation russe» afin de sauver le texte.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a révélé le 22 juillet les détails de l’accord sur l’exportation des céréales ukrainiennes signé par Moscou et Kiev. Selon lui, l’Ukraine a essayé de faire échouer l’accord mais la délégation russe a, toujours d’après lui, finalement réussi à «conserver le caractère intégré et dépolitisé» du texte.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.