Un incendie s’est déclaré dans la nuit du 28 au 29 juillet dans une tour abritant une auberge de jeunesse à Moscou. Huit personnes ont péri dans l’incendie et 200 autres ont dû être évacuées. Une enquête a été ouverte pour en déterminer la cause.

Au moins huit personnes ont été tuées dans un incendie survenu dans la nuit du 28 au 29 juillet dans une auberge de la rue Alma-Atinskaya, dans le sud-est de Moscou, a fait savoir le chef par intérim des services de secours de Moscou Andreï Roumiantsev auprès de l’agence de presse TASS.

«Il a été établi que huit personnes sont mortes dans l’incendie, quatre autres sont examinées par les médecins en ce moment […] Les sauveteurs continuent de dégager les débris», toujours selon le témoignage recueilli par TASS, qui poursuit : «Le feu a embrasé trois pièces et un couloir sur une surface totale de 150 mètres carrés. Il a déjà été éteint.»

Le service de presse du ministère russe des Situations d’urgence a confirmé dans un communiqué le bilan de huit personnes mortes dans l’incendie, ajoutant que ce dernier, qui s’est déclaré au rez-de-chaussée d’un immeuble d’habitation de 15 étages, a débuté à 00h58 et a été éteint à 01h47. «Des barreaux sur les fenêtres ont empêché les gens de se sauver, c’est la principale raison des décès», a affirmé Andreï Roumiantsev, rapportant que l’alarme incendie de l’auberge n’avait pas fonctionné.

200 personnes ont été évacuées de la tour d’habitation. Un groupe d’experts est arrivé sur les lieux pour établir la cause de la tragédie et le Comité d’enquête russe a ouvert une enquête criminelle pour «non-respect des exigences de sécurité».



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.