colonel royston e. potter

Vous trouverez ci-dessous la traduction et la transcription de l’une des dernières vidéos de Royston Potter. Dans cette vidéo réalisée le 26 juillet 2022, celui-ci nous fait part de ce qu’il ressent vis-à-vis la situation actuelle en Russie et en Ukraine, ainsi que de la position de Vladimir Poutine. Faire la traduction en français d’un discours improvisé en anglais n’est pas chose facile. J’ai donc fait de mon mieux pour que le tout soit compréhensible pour vous. Je crois bien que vous serez en mesure de comprendre l’essence des propos de mon ami américain Cela dit, Royston Edward Potter est un lieutenant-colonel à la retraite, sa promotion étant confirmée dans le document du Sénat américain : « Congressional Record », Volume 142, Number 23 (Monday, February 26, 1996), page S1315. Royston Edward Potter eut une carrière de 28 ans dans la Réserve de l’armée américaine, selon les dossiers militaires officiels conservés au NPRC.

Roy Potter est né à Washington, D.C. et a grandi à Hyattsville, Maryland. Il est titulaire d’un baccalauréat ès sciences en droit et administration de la justice et est diplômé du United States Army Command and General Staff College. Il est titulaire d’un BS en application de la loi et administration de la justice de BYU. Diplômé du répertoire complet des écoles de police militaire et de renseignement de l’armée américaine, il possède une autorisation Top Secret. Roy Potter est aussi diplômé de l’Académie de police de l’Utah. En tant qu’officier commissionné dans l’armée des États-Unis, il a effectué des missions dans les domaines de la police militaire et du renseignement militaire.

À l’âge de 17 ans, il s’est converti à l’Église mormone après avoir été contacté par des missionnaires mormons. Ayant toujours eu un intérêt constant pour les questions historiques et spirituelles, il a étudié plusieurs disciplines et religions pendant de nombreuses années. Depuis 1995, il a passé presque entièrement dans la langue hébraïque et ses significations ésotériques telles que présentées dans les aspects mystiques du judaïsme, connus sous le nom de Kabbale. Il apporte au lecteur une nouvelle approche de l’histoire et des racines de l’expression religieuse, redéfinissant les origines du monde occidental. Ses idées sont directement liées à ses études personnelles et à ses expériences militaires.

Royston Potter est l’auteur du livre “I Wed Three Wives: The Polygamy Story of Royston Potter” publié en 1996 (j’ai moi-même fait l’acquisition d’une copie autographiée). Il est aussi l’auteur du livre “The Crimson Thread: The Struggle to Become Jesus During the Revolt Against Rome, An Historical Novel” publié en 2006 aux éditions BookSurge. M. Potter réalise plusieurs capsules vidéo sur sa chaîne Youtube (près de 100 000 abonnés). Celui-ci fait des analyses socio-politiques, ainsi qu’une analyse des Écritures sur la base des textes anciens. Contrairement à Alex Jones, Roy Potter est une personne posée qui fait des analyses très réalistes de ce qui se déroule de bon et de mauvais dans le monde. Étant un ancien gradé de l’armée américaine, nous pouvons donc lui accorder tout le crédit qu’il mérite.

Traduction et transcription de la vidéo

Vous savez que je ne suis pas un poutiniste. Je ne suis pas un russophile dans le sens où… vous savez, j’aime ce style de gouvernement qu’ils ont là-bas, bien que, malgré les difficultés que présente ce type de gouvernement, regardez le nôtre et ce qu’ils font non seulement pour le monde, mais à notre propre peuple, aux Américains, ce que notre gouvernement, notre gouvernement américain fait à notre propre peuple et les types d’immoralité, d’illégalité, d’inconstitutionnalité, de vol, de brutalité qui se produisent ici. Et pourtant, notre gouvernement veut pointer du doigt la Russie, en particulier Poutine.

Cependant, même si je ne suis pas un poutiniste et que je ne suis pas un russophile, je ne suis pas non plus un amoureux des mensonges qui sortent de Washington, D.C. et des gens qui agitent le drapeau américain et disent mon pays, vrai ou faux, etc, etc. Je n’ai jamais été comme ça. Même quand j’étais plus jeune, je n’étais pas comme ça. Je considère qu’il est important que l’Amérique soit vraiment une lumière brillante sur une colline, pas ce repaire de débauche que nous sommes devenus aujourd’hui. Et de la construction d’empires et du meurtre de personnes dans le monde entier pour notre propre profit. Je ne suis pas du tout pour ça. Et j’ai été accusé d’être un poutiniste et un russophile parce que je me suis levé et j’ai dit ces choses et bien sûr certaines de ces personnes qui m’ont suivi ont un peu de puissance. Vous savez qu’ils ont été à la Maison Blanche, ils ont été au gouvernement, etc., etc., mais je ne m’en suis jamais soucié. Je vais parler de ce que je ressens, et surtout quand c’est fondé.

Le sujet à l’étude est ce dont je parle depuis un certain temps à propos de tout ce qui concerne la Russie et l’Ukraine, et ce qui se passe réellement. Les puissances des démocraties occidentales, soi-disant pointent du doigt Poutine et la Russie, parce qu’elles n’ont jamais aimé la Russie. La Russie est le siège du Caucase, elle est le siège de choses assez importantes dans l’histoire, et en fait, la Russie n’a jamais vraiment été conquise de l’extérieur. Cela a toujours été de l’intérieur. Tout comme nous avons vu, les entreprises et les gouvernements occidentaux assis à Washington, D.C., New York et Londres ont financé Lénine pour renverser la monarchie russe en 1917, puis ont institué cette horrible situation que les Russes ont dû subir jusqu’en 1990 environ, et dans une certaine mesure aujourd’hui, mais beaucoup moins. Toujours des oligarques, toujours des criminels, mais nous voulons montrer du doigt qu’ils sont des oligarques et qu’ils sont des criminels et nous ne le ferons pas aux nôtres.

Regardez ce qui se passe dans notre pays. Regardez qui ils jettent en prison pour les événements du 6 janvier tels qu’ils sont composées, par rapport à ce qui s’est passé ailleurs et qui, dans les sièges du pouvoir ou à proximité des sièges du pouvoir, s’en tirent avec des crimes. Donc, en tout cas, j’ai observé la Russie pendant un certain nombre d’années. Pendant les années de la guerre froide et même un peu dans les années 90 et au début de l’an 2000, la Russie n’avait pas une armée vraiment puissante. C’était comme peindre un tableau et notre propre gouvernement s’y intéressait beaucoup parce qu’il avait besoin d’un ennemi et que la Russie était cet ennemi. Vous savez, c’est comme en 1984, vous savez, nous faire croire qu’il y a un ennemi là-bas, même s’il n’y en avait pas, comme je l’ai souvent dit, la Russie aurait pu être notre pays frère et devrait l’être.

Mais en tout cas, l’armée russe n’était pas la grande menace revendiquée par les États-Unis et l’OTAN. C’était juste un ennemi commode pour occuper essentiellement l’Europe après la Seconde Guerre mondiale. Les bases que nous avons en Allemagne et dans toute l’Europe et en fait dans le monde entier, ne sont pas là pour protéger les habitants de ces pays. Nous occupons ces pays comme un empire, et si personne ne comprend cela, c’est malheureux. Mais c’est vraiment ainsi que la situation est. Nous avons donc eu toutes ces choses terribles aux États-Unis au cours des deux dernières années, en particulier. Je remonterais bien plus loin que ça, mais restons près de chez nous, ici, en ce moment, près de l’actualité. Et alors que nous commencions à réaliser que nous nous étions fait avoir sur certaines de ces choses, ce qui n’aurait pas dû être un problème au départ, tout d’un coup ce truc russe surgit.

Maintenant, je ne dis pas que Poutine n’est pas manipulé par des forces très puissantes, mais comme je l’ai dit dans le passé, je ne le pense pas. Je pense que Poutine est son propre homme. Je pense que Poutine est un gars qui aime son peuple, qui aime les Russes et cette culture et l’Église orthodoxe russe, etc, etc. Je ne pense pas qu’il fasse un spectacle là-bas et qu’il agisse au nom des objectifs de Klaus Schwab, du système bancaire occidental, des États-Unis, de l’OTAN, de l’ONU ou du Nouvel Ordre Mondial. Et j’ai dit que depuis le début, puisque tout cela s’est produit au cours des deux dernières années, en fait cela fait environ 10 ans, sa position contre ISIS en 2014 et 2015 lorsque nous financions et aidions ISIS, et particulièrement en Syrie, et Poutine s’y est opposé. Comme vous le savez peut-être, j’étais dans une manifestation contre ce que faisaient les États-Unis et je soutenais Poutine combattant l’État islamique lorsque nous avons fait la démonstration à la base aérienne de Nellis, et peut-être que certains d’entre vous sont au courant que je l’ai déjà mentionné.

J’ai donc dit que je ne croyais pas, comme tant de gens ont essayé de laisser entendre ou de croire ou de pousser, que Poutine n’est en fait qu’une autre aile de ce Nouvel Ordre Mondial et que ce qu’il fait en fait, c’est aider Schwab, etc, etc, et que parce qu’il était dans le Forum économique mondial (FEM), il est en quelque sorte toujours affilié à lui. Eh bien, contrairement à Tulsi Gabbard, Poutine s’est prononcé contre le FEM, contre Klaus Schwab, contre toute la situation avec la grande réinitialisation du Nouvel Ordre Mondial ou, comme Biden l’appelle maintenant, l’ordre mondial libéral. Vous ne le ferez que si vous êtes sérieux, et je pense que Poutine est sérieux. Je ne pense pas que ce soit un drame ou une pièce de théâtre. Je ne le crois pas. Cependant, ils l’utilisent pour abattre davantage les États-Unis, mais c’est de notre faute. Ce n’est pas la faute de Poutine. Poutine profite de la situation. Je ne le blâme pas. Nous sommes un gouvernement moral mauvais et illégitime aux États-Unis qui a fait plus de mal au monde que de bien, au moins au cours des 60 dernières années, peut-être plus longtemps.

Alors Poutine voulait se retirer de cela, et j’ai souligné que, avec toutes les choses qu’il fait financièrement et économiquement, et aussi après avoir essayé de protéger les Russes en Ukraine qui ont été persécutés et contre lesquels la guerre a eu lieu au cours des huit dernières années depuis 2014, et bien plus longtemps que ça, il y est allé parce qu’il a vu la corruption. Je pense qu’il connaissait les biolabs par exemple. De toute évidence, il pouvait voir la corruption continuer là-bas. Biden lui-même portait ses fruits, comme nous l’avons vu lorsqu’il a prononcé son petit discours au CFR. Ils payaient le gouvernement là-bas pour arrêter les poursuites contre Hunter, par exemple. Ce n’est qu’un exemple. Donc, comme j’ai dit quelques choses ici, je passerai à autre chose.

Donc mon point de vue sur tout cela est que Poutine est sérieux. Je n’aime pas forcément le fait que les Brics incluent la Chine. Je ne suis pas vraiment content de ça. Si vous savez ce que sont les Brics, ce sont les groupements financiers, le compteur, le système financier occidental, notamment le pétrodollar. Nous aurions pu éviter tout cela en étant près des États-Unis. Je veux dire que nous aurions pu éviter tout cela en étant honnêtes et en essayant de construire nous-mêmes des empires, puis en pointant du doigt les autres, en disant qu’ils essaient de construire des empires. Et ce n’était évidemment pas le cas. Mais c’est ainsi que fonctionne notre gouvernement corrompu et c’est une honte et cela va être notre destruction. Mais en tout cas.

Alors j’ai dit que Poutine n’était pas d’accord avec le FEM et le Nouvel Ordre Mondial et qu’il s’en détachait. Et tout ce qui s’est passé au cours des six derniers mois, huit mois, sept mois, l’a prouvé. Et l’autre jour, il a prononcé un discours qui est inclus dans un commentaire d’Alexandre Mercouris dont le lien se trouve dans la case ci-dessous. Il y a environ 30, 35 minutes, 40 minutes d’explication d’Alexandre Mercouris et les informations sur Poutine commencent à environ 25 ou 28 minutes. Mercouris fait référence au discours de Poutine qu’il a prononcé devant une agence de presse russe, une collection de journalistes. Et puis en dessous se trouve un autre lien de l’article de Newsweek qui traite de ce que Poutine a dit et qui contient probablement quelques rebondissements. Mais je pense que fondamentalement, les informations qu’il contient sont plutôt bonnes.

À quoi ça sert ? Poutine sort tout de suite et dit qu’il s’oppose à l’ordre mondial libéral de Klaus Schwab et que le système mondialiste a pratiquement détruit une grande partie du monde à ce stade et prévoit d’en faire plus et fait souffrir de nombreuses personnes, et que ces famines, comme je l’ai souvent dit, sont de nature politique. Cela n’a rien à voir avec ce qui se passe avec cette idiotie de, vous savez, le monde se réchauffe (lisez entre les lignes, je vais faire attention ici, donc je n’en dis pas trop). Toute cette différence dans le fonctionnement du climat mondial, qui a toujours changé depuis le tout début. Cela fait partie de ce qu’est ce monde, n’est-ce pas, mais ceux qui sont mauvais ont utilisé ces choses contre nous de manière horrible, horrible et nous n’en avons même pas encore vu la fin.

Mais Poutine s’est levé et a dit : « Non, vous n’allez pas faire ça au peuple russe. Vous n’allez pas continuer cette corruption à ma frontière, qui met en danger notre sécurité, là-bas en Ukraine, et qui tue ces gens innocents là-bas qui ont des gènes russes dans leur population (ce sont en fait des Russes). On va arrêter ça. J’ai essayé de négocier avec les États-Unis et l’OTAN toutes ces années. Ils n’écoutent pas, ils poussent, ils poussent, ils poussent. Je repousse. » … et franchement je ne le blâme pas. Alors je veux que vous alliez écouter Alexandre Mercouris. Le lien vers son explication est dans la case ci-dessous et la partie la plus importante est le discours de Poutine, commençant, comme je le dis, à environ 28 minutes. Je pense à l’explication de Mercouris, puis à l’article de Newsweek dont j’ai mis le lien ci-dessous. J’espère que je ne serai pas abattu pour tout ça. Mais tu sais que c’est possible.

Poutine est-il un homme bon ? Je ne vais même pas dans ce sens. Comme je l’ai souligné dans le passé, les hommes qui ne sont pas forcément bons, les pays qui ne sont pas forcément bons sont parfois utilisés pour punir ceux qui sont encore pires, qui ont la lumière de Dieu en eux mais qui lui ont tourné le dos, comme l’ont fait les États-Unis, l’OTAN et les démocraties occidentales. Et nous pouvons voir le mal à tous les niveaux. L’immoralité, l’illégalité sont évidentes dans les démocraties occidentales. Ce n’est pas le cas …. Je ne dis pas que ce n’est pas comme cela en Russie, mais ce n’est pas promulgué et poussé comme chez nous. Comme Isaïe l’a dit, leur péché est Sodome. Ils ne le cachent pas. Ils le font simplement au grand jour et cela vaut pour tout, pas seulement pour ce qui pourrait être considéré comme l’agenda sexuel. Alors Poutine s’y oppose. Je pense qu’il le fait sincèrement. Est-ce que le Nouvel Ordre Mondial, Klaus Schwab et les coquins essaient de l’utiliser pour abattre les peuples occidentaux épris de liberté, et non pas les gouvernements ?! Je veux dire que les gouvernements sont ce qu’ils vont chercher. Mais c’est en fait, comme je l’ai déjà dit, … nous sommes la cible. Le peuple est la cible.

Est-ce que Poutine se soucie de nous ? Est-ce qu’il fait ça pour nous sauver ? Non, non, je ne le crois pas. Il le fait pour sauver son propre peuple et ceux qui se joindront à lui pour affronter le mal qui existe aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Europe occidentale, en Australie, en Nouvelle-Zélande, etc. Encore une fois, si vous ne comprenez pas l’histoire, vous ne savez peut-être pas vraiment de quoi je parle, mais je vous donne un aperçu rapide.

La deuxième chose que j’ai dite, c’est que la Russie le fera. Leur armée est maintenant allée au-delà, elle a pendant plusieurs années — en fait une décennie ou plus — dépassé les difficultés qu’ils ont eues en Union soviétique et elle a traversé les années 90 et le début de l’an 2000. Ils ont dépassé cela et j’ai vu leur équipement. Je sais à quel point c’était pauvre à l’époque. Ce n’est plus le cas. Oui, ils ont encore des systèmes plus anciens, mais ils les ont également améliorés. Ils ont amélioré les systèmes qu’ils avaient. Je pourrais passer par des systèmes de défense en direct, par exemple, mais je pense que Mercouris fait du bon travail, tout comme le New Atlas, tout comme le rapport Jacob *****, dont j’ai parlé, et bien sûr le Duran. J’ai expliqué tout cela auparavant et vous devriez les connaître maintenant si vous voulez les suivre, et il y en a d’autres. Le colonel Douglas Macgregor, dont on parlait constamment, et il a maintenant sa propre chaîne Youtube où il met en ligne certains des points saillants de ses interviews. Vous pourriez y aller. Ce sont les gens qui vous disent réellement comment c’est.

New Atlas a un vrai penchant pour la Chine, ce que je n’accepte pas pour de nombreuses raisons. Mais je comprends où il veut en venir. Je comprends pourquoi il dit ce qu’il dit. A part cela, ses informations sont très précises. C’est Brian Berletic. Il était connu sous le nom de Tony Cartalucci. Son nom est en fait Brian. Mais New Atlas a de la bonne information et ne supporte pas tout à fait les chinois, son affection pour la Chine. Je vais le dire ainsi, et c’est probablement dû au fait que l’endroit où il se trouve et peut-être ce qu’il voit est encore un peu plus différent de ce que je fais. Mais en tout cas j’ai dit que l’armée russe s’était améliorée et que dans un vrai combat, dans une vraie guerre de haute intensité, ils nous botteraient le cul. Ils botteraient les fesses de l’OTAN et ils le feraient, ce qui inclurait les États-Unis. Je l’ai dit et nous voyons ce qui arrive aux troupes formées par l’OTAN en Ukraine en ce moment, malgré toutes les fortifications sur le Donbass oriental, etc., à travers des contours qui n’ont pas encore été pris. Mais je suis certain, comme l’ont dit les commentateurs que je vous ai mentionnés, que c’est imminent, que cela va arriver, et donc l’idée maîtresse sera désormais de savoir qui sera le nouveau boguet, afin que les gens aux États-Unis, à Londres, à Bruxelles et le FEM bien sûr, puissent trouver des excuses pour ce qui s’est passé et ensuite passer à une autre urgence. Comme nous le voyons constamment ces jours-ci, nous devons les ignorer et vaquer à nos occupations et faire nos choses avec nos familles et nos amis et faire nos affaires et ne pas tomber dans le piège.

Mais le fait est que les Russes progressent. Ils sont méticuleux. J’étais un peu critique envers Poutine et les Russes au début quand j’ai vu cela et j’ai dit qu’ils feraient mieux de ne pas tergiverser, mais j’ai compris les problèmes qu’ils allaient devoir affronter dans le Donbass pour traverser les fortifications que les Ukrainiens, avec l’aide de l’OTAN et des États-Unis, ont construits au cours des huit dernières années. J’ai compris ça. Ma préoccupation est, je pense, que la plupart d’entre vous qui m’ont écouté, c’est que la Russie n’allait pas vraiment attaquer en profondeur le train logistique. C’est ce qui m’inquiétait et nous l’avons vu avec le système Himars qui est arrivé. Cela ne fera pas une grande différence ou aucun des autres systèmes d’armes qui, soit dit en passant, sont apparemment vendus comme un beaucoup de choses. Vous avez entendu parler de l’avion cargo ukrainien qui s’est écrasé. Apparemment, il avait des armes, soi-disant dirigé vers le Bangladesh ou un endroit comme ça, et il s’est écrasé. C’est toute l’histoire de couverture. Je suis sûr qu’ils vendent encore des armes. Nous obtenons les armes que nous leur envoyons et ils les vendent dans le monde entier, et nos politiciens gagnent de l’argent sur le marché noir et sur leurs prétendues organisations de défense des droits de l’homme et les organisations humanitaires qu’ils ont en stock, cela leur redonne ensuite de l’argent dans leurs propres poches et, bien sûr, la CIA, etc.

Nous avons vu comment tout cela fonctionne. Tout n’est que mensonge et Poutine dit « non, je ne le supporte plus ». L’ordre mondial libéral est mauvais et il détruit les bonnes nations. Et Poutine parle de revenir à des États souverains, des nations souveraines qui n’ont rien à voir avec ces conglomérats qui essaient de prendre le contrôle des pays et d’asservir leur peuple.

Cela sort donc directement de la bouche de Poutine. Ceux d’entre vous qui veulent croire qu’il fait juste un spectacle et qu’il est vraiment encore une marionnette, je pense que vous feriez mieux de repenser ça. Compte tenu de ce que nous voyons, la Russie finira probablement par devoir prendre toute l’Ukraine à ce stade. Je ne pense pas que c’était leur intention initiale. Je n’y crois pas. Je crois qu’ils pensaient que les États-Unis verraient qu’ils sont sérieux et reculeraient dans une certaine mesure et l’OTAN. Mais ce n’est pas parce que nous avons des imbéciles au gouvernement et que nous avons des gens qui souhaitent la mort de la terre. Biden est un costume vide, mais les gens du complexe militaro-industriel, du Pentagone, certainement du département d’État et, bien sûr, de Londres, de Klaus Schwab, etc., ils ont un agenda et ce n’est pas pour nous. Ce n’est pas dans notre meilleur intérêt. Donc Poutine, je pense, les combat pour de vrai.

(…) Le marché noir. Comment ça se passe ? Apparemment plutôt bien, parce qu’ils continuent de voter pour envoyer plus d’argent à l’Ukraine. Vous savez, il y a une vieille déclaration de l’armée : vous renforcez le succès, pas l’échec. Ce qu’ils font, c’est qu’ils mentent sur le succès des Ukrainiens afin de continuer à dépenser de l’argent. Donc, ils renforcent l’échec, prétendant que c’est le succès. Tout est faux, tout est pervers et le résultat final est que cela vous détruit, vous les Américains et bien sûr les peuples d’Europe occidentale et d’Australie, de Nouvelle-Zélande, etc. C’est ce qu’ils recherchent. Le sel de la Terre se trouve à quelques endroits et ils détruisent ces endroits et la capacité de ces gens à prendre soin d’eux-mêmes. Cela a-t-il un sens que nous arrêtions notre production d’énergie ici aux États-Unis et que nous allions en Arabie saoudite pour essayer de l’obtenir ou au Venezuela ? Si pomper du pétrole est mauvais pour le monde, pourquoi irions-nous même en chercher ? Vous voyez, tout cela est un mensonge, et notre système de réseau électrique ne peut en aucun cas permettre à tout le monde de recharger des véhicules électriques. Je ne peux pas gérer ce qu’il a maintenant. Donc, le point évident ici est le suivant : cela n’a rien à voir avec le passage à l’énergie électrique verte. Cela a à voir avec la destruction de votre capacité à gagner votre vie, à rester en vie, à voyager et à être indépendant. C’est de cela qu’il s’agit en bout de ligne.

Donc, en gros, en mettant un plafond à tout cela, en résumant encore une fois, la Russie a parcouru un long chemin. Ce sont des gens honnêtes. Il semble que vous connaissiez l’ancienne affirmation : comment savoir si quelqu’un est bon ou mauvais ? Comment saurons-nous s’ils sont bons ou mauvais ? A leurs fruits vous les reconnaîtrez. Et si vous comparez les fruits des démocraties occidentales, de l’Europe occidentale, en particulier de l’OTAN et des États-Unis, et de la Grande-Bretagne, si vous comparez leurs fruits aux fruits du peuple russe, le peuple russe a de bien meilleurs fruits, des mondes devant nous. Donc je juge Poutine et son peuple sur leurs fruits, parce que c’est ce que Jésus a dit. La question : « Qu’est-ce qu’on va faire, qu’est-ce qu’on fait ici ? » Et il dit : « Tout d’abord, ne vous y trompez pas, et ensuite comment les jugerez-vous ? Par leurs fruits, vous les reconnaîtrez », pas leur race, pas la couleur de leur peau, pas leur appartenance ethnique ou la nation qu’ils dirigent, mais par ce qu’ils font et cela regarde tout le monde en face en ce moment. Cela signifie-t-il que Poutine est, vous savez, la seconde venue du Christ ? Non ! Mais bien sûr, vous savez que j’ai une compréhension différente de ce que cela signifie en termes d’idée hébraïque. Et encore une fois avant de terminer sur cette note, je veux à nouveau vous encourager à aller écouter Alexander Mercouris et aussi à lire l’article de Newsweek, si vous pouvez le trouver. Vous devriez aller écouter le discours de Poutine et vous verrez de quoi je parle. Le gars l’a ensemble, il l’a ensemble. (The guy has it together, he has it together.)

Très bien, en mettant tout ça de côté, la Russie botte le cul de l’OTAN. Cela va continuer ainsi. L’OTAN pourrait essayer, les États-Unis pourraient essayer d’ouvrir un autre front en Pologne. Ils ont essayé en Lituanie. Apparemment, cela n’a pas fonctionné, mais la Pologne est toujours un problème. Nous verrons comment tout cela se passe. Encore une fois, ce n’est pas l’intention de Poutine d’aller en Pologne. Ce sont les États-Unis et Londres, la Grande-Bretagne, essayant de pousser cela, c’est eux. Gardez cela à l’esprit.

Je vais le redire ici. Je ne dis pas que Poutine est une figure du Christ. Je ne dis pas ça. Bien qu’il fasse des choses vraiment spectaculaires. Je pense qu’il s’est repenti de son passé au KGB. Je pense que c’est vraiment évident et je pense qu’il est vraiment préoccupé par son propre peuple. Il ne peut pas se préoccuper du monde entier. Il a dit quelque chose une fois. Il a dit « je suis le président de la Russie, pas du monde ». WOW!

signature potter



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.