Une voiture sur une route boueuse après une inondation dans le comté de Perry (Kentucky), particulièrement touché par ces inondations (photo d’archive).

2 août 2022 à 16h49,

Durée de lecture : 1 minute

Monde

Depuis le 28 juillet, l’État du Kentucky (États-Unis) a été balayé par des pluies torrentielles d’une rare violence. Andy Beshear, le gouverneur de cet État rural situé à 1 000 km au sud-ouest de New-York, a déclaré lundi 1ᵉʳ août que 37 personnes avaient trouvé la mort, piégées par la montée des eaux. Des corps continueront à être retrouvés « pendant des semaines, dont beaucoup auront été emportés sur des centaines de mètres », a-t-il ajouté. Ce bilan provisoire devrait ainsi s’alourdir, au rythme du déploiement des secouristes dans les zones touchées encore inaccessibles.

Mardi 2 août, au lendemain d’une nuit orageuse, l’épisode pluvieux semble désormais toucher à sa fin. Il laisse cependant derrière lui un paysage complètement ravagé. Les crues des rivières ont transformé les routes en torrents. Des ponts ont été emportés par les flots. Le niveau de l’eau dans certaines maisons était tel, qu’il a poussé des habitants à se réfugier sur leurs toits.

Le président Joe Biden a décrété l’état de « catastrophe naturelle » et débloqué des renforts fédéraux. Figurant parmi les États les plus pauvres du pays, le Kentucky devra une nouvelle fois panser ses plaies et se reconstruire. En décembre 2021, plus de 50 personnes y avaient déjà péri suite au passage d’une tornade dévastatrice.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d’une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.