Le nom de l’ancien Premier ministre conservateur David Cameron figure sur une liste de personnalités jugées hostiles par la diplomatie russe et est donc désormais interdit de territoire.

Si il avait prévu des vacances à Saint-Pétersbourg, c’est raté ! L’ancien Premier ministre conservateur David Cameron, resté dans l’Histoire pour avoir lancé le référendum du Brexit, figure dans une liste de 39 personnalités interdites de territoire publiée par la Diplomatie russe le 1er août. 

Figurent aussi sur la liste le chef de file de l’opposition, le travailliste Keir Starmer et les députés du même parti David Lammy et Lisa Nandy. Plusieurs journalistes, notamment de la BBC et des personnalités politiques écossaises sont aussi nommés. 

La Diplomatie russe estime que ces personnalités «contribuent à la politique hostile de Londres visant à diaboliser notre pays et à l’isoler sur la scène internationale». Il y a désormais plus de 250 Britanniques interdits de territoire russe, dont l’actuel Premier ministre (démissionnaire) Boris Johnson. 

Les actes nuisibles de la Grande-Bretagne attisant la russophobie, diffusant des informations fausses sur notre pays et soutenant le régime néonazi de Kiev entraineront une réaction ferme et adéquate de la partie russe

«Les actes nuisibles de la Grande-Bretagne attisant la russophobie, diffusant des informations fausses sur notre pays et soutenant le régime néonazi de Kiev entraineront une réaction ferme et adéquate de la partie russe», estime le ministère des Affaires étrangères.

Les relations entre les deux pays, déjà très tendues avant le lancement des opérations russes en Ukraine sont devenues exécrables depuis le 24 février

La situation pourrait empirer encore dans les semaines à venir alors que le chef de la Diplomatie, Liz Truss, qui s’est distingué par une visite particulièrement tendue à Moscou en février, est bien placé pour succéder à Boris Johnson au poste de Premier ministre. 

Un vote des militants conservateurs britannique doit la départager de son rival Rishi Sunak cette semaine alors que ce dernier, ancien Chancelier de l’Echiquier pourtant longtemps favori semble désormais en difficulté dans les sondages. 

David Cameron a quitté la vie politique après le référendum sur le Brexit de 2016, il gagne aujourd’hui sa vie en pantouflant dans le secteur privé, et dirige aussi des organisations caritatives. 



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.