Dans un message adressé aux participants d’une conférence des pays signataires du traité de non-prolifération nucléaire, le président russe a tenu à rappeler que, selon lui, il ne pourrait y avoir de «vainqueurs dans une guerre nucléaire».

Le président russe Vladimir Poutine s’est prononcé le 1er août contre tout conflit nucléaire. «Nous partons du principe qu’il ne peut y avoir de vainqueurs dans une guerre nucléaire et que cette dernière ne doit jamais être déclenchée», a-t-il expliqué, dans un message adressé aux participants d’une conférence des 191 pays signataires du traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

Dans ce message publié sur le site du Kremlin, il a assuré que la Russie continuait de suivre «la lettre et l’esprit» de ce traité.

La Russie avait annoncé avoir placé ses forces nucléaires en état d’alerte peu après le lancement de son opération militaire en Ukraine du 24 février. Vladimir Poutine avait, lui, évoqué des représailles «rapides comme l’éclair» en cas d’intervention directe de l’Occident dans le conflit.

De son côté, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait prévenu le 22 mars que la Russie n’utiliserait l’arme nucléaire en Ukraine qu’en cas de «menace existentielle».

Toujours le 1er août, Etats-Unis, Royaume-Uni et France ont appelé Moscou «à cesser sa rhétorique nucléaire et son attitude irresponsable et dangereuse».



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.