Députés et sénateurs sont parvenus, lundi 1ᵉʳ août, à un accord en commission mixte paritaire sur le premier volet de mesures du gouvernement en faveur du pouvoir d’achat. Le texte, déjà adopté par l’Assemblée nationale dans la nuit du 21 au 22 juillet et soutenu par Les Républicains et le Rassemblement national, sera validé une dernière fois mercredi après-midi par les parlementaires de la chambre basse puis par le Sénat.

Entre autres mesures, le tout pour 20 milliards d’euros de dépenses, ce premier volet prévoit une augmentation de 4 % des pensions de retraite, la déconjugalisation de l’allocation aux adultes handicapés mais aussi le maintien de la « prime Macron ». Cette prime exonérée de cotisations sociales, versée par les employeurs, est fortement critiquée par les députés de gauche, qui militent pour une hausse des salaires.

Un texte « a contrario » de la transition écologique

Alors que la France fera face l’hiver prochain à une baisse des importations de gaz russe, le texte contient en outre de nombreux « cadeaux aux énergies fossiles », avec notamment un renforcement de la dépendance de la France au charbon et au gaz de schiste. Dans un fil posté sur Twitter, le Réseau Action Climat a ainsi qualifié cet accord de « mauvaise nouvelle », tant pour le climat que pour « le portefeuille des Français ».

« Le parlement n’a pas intégré que la transition écologique était le meilleur levier pour lutter contre la précarité. Pourtant, la crise énergétique actuelle n’aurait pas le même impact si la France avait réellement enclenché sa transition pour sortir du pétrole et du gaz fossile ! » écrit la fédération d’associations, avant d’ajouter : « En réalité le texte va même a contrario et prévoit de relancer des centrales à charbon et de créer un nouveau terminal méthanier, et ce en dérogeant au droit de l’environnement. En pleine alerte canicule et sécheresse, cette relance des énergies fossiles est choquante ! »

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d’une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.