Des centaines de migrants ont traversé le bras de mer qui sépare la France de l’Angleterre pour rejoindre le Royaume-Uni. C’est la tentative la plus massive depuis le début de l’année.

Près de 700 migrants ont traversé le 1er août la Manche à bord de petites embarcations pour rejoindre les côtes anglaises, le chiffre le plus élevé depuis le début de l’année, selon le ministère britannique de la Défense.

Selon les chiffres officiels, 696 personnes à bord de 14 petites embarcations ont été interceptées en effectuant la traversée, dans l’un des détroits les plus fréquentés au monde, portant à plus de 17 000 le total depuis le début de l’année.

Côté français, 70 personnes tentant de rejoindre l’Angleterre sur deux embarcations distinctes ont été récupérées le même jour dans le détroit du Pas-de-Calais par le patrouilleur de la Marine nationale, a indiqué la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord dans un communiqué. Pris en charge par la police aux frontières (PAF) et les secours au port de Calais, tous sont sains et saufs, a-t-elle précisé. 

Expulser les migrants en Afrique

Face à l’ampleur du phénomène, le gouvernement britannique a conclu un accord avec le Rwanda pour envoyer dans ce pays d’Afrique de l’Est les demandeurs d’asile arrivés illégalement sur le sol britannique. Bien qu’aucune de ces expulsions n’ait encore eu lieu, un premier vol prévu en juin a été annulé après une décision de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), les candidats à la succession de Boris Johnson, Rishi Sunak et Liz Truss, ont tous deux promis de poursuivre cette politique décriée.

Un récent rapport parlementaire estimait que cette mesure est loin d’avoir l’effet dissuasif escompté et plaidait pour que Londres négocie avec Paris l’installation sur le sol français de centre d’examen des demandes d’asile.

Les députés soulignaient que les traversées de la Manche à bord de petites embarcations continuent à augmenter de manière importante : 28 500 personnes sont ainsi arrivées au Royaume-Uni en 2021, un chiffre qui pourrait selon eux atteindre 60 000 d’ici à la fin de l’année.

Au moins 203 personnes sont mortes ou ont été portées disparues, en mer ou sur terre, en tentant de rejoindre l’Angleterre au départ du littoral nord de la France depuis 2014, dont 27 en une seule journée fin 2021 dans un naufrage, selon un décompte actualisé de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). 

Mécontentement envers les autorités françaises

Selon le Times, la ministre de l’Intérieur Priti Patel s’apprête pour la troisième année consécutive à verser des millions de livres sterling à la France dans le cadre d’un accord pour lutter contre ces traversées, au cœur de tensions récurrentes entre les gouvernements français et britannique.

A l’automne 2021, Priti Patel avait selon la presse britannique menacé de ne pas verser les plus de 60 millions d’euros promis, faute de résultats côté français, au grand étonnement de son homologue français Gérald Darmanin.

Un réseau soupçonné d’avoir fait passer plus de 10 000 migrants originaires du Moyen-Orient et d’Afrique de l’Est de la France vers le Royaume-Uni au cours des 12 à 18 derniers mois avec de petites embarcations pneumatiques a été démantelé récemment, donnant lieu à 39 arrestations. 

Cette opération menée conjointement par la France, l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, a été décrite par Europol comme la plus grande opération visant un réseau utilisant de petites embarcations.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.